Lachine & Dorval
13:23 16 décembre 2016 | mise à jour le: 16 décembre 2016 à 13:23 temps de lecture: 3 minutes

Un généreux Lachinois en quête d’un nouveau record

Un généreux Lachinois en quête d’un nouveau record
Photo: Gracieuseté

Rares sont les gens qui ne connaissent pas Ghislain Leblanc. On peut le croiser au local des Chevaliers de Colomb ou sur la rue à Lachine. Depuis deux ans, il est reconnu champion vendeur du tirage annuel du regroupement. L’an dernier, 2029 de ses livrets de tirage ont trouvé preneur. Cette année, il vise à fracasser ce record.

« Je suis un homme qui n’a pas de limites, on est tous comme ça dans la famille. Lorsqu’on s’embarque dans quelque chose, on le fait sans compter et on y met toute notre énergie », concède le septuagénaire.

Depuis 1988, il mène de front une lutte contre la maladie infantile. Au fil des ans, en plus d’être régulièrement reconnu pour ses exploits de financement, il a accumulé 1,2 M$ à lui seul pour la Fondation des étoiles, qui soutient la recherche pour notamment la leucémie, l’autisme, la fibrose kystique ou les cancers juvéniles.

« Je ne pensais pas que mon parcours allait être aussi long, mais au fur et à mesure que mes chiffres augmentaient, je voulais faire encore plus », continue-t-il.

Chanceux
Son attachement à la cause est survenu de manière inattendue. À la requête d’une mère en détresse, il avait accepté que les profits d’un gala de boxe, dans lequel son fils participait, soient versés à une fondation pour enfants malades. Lorsque la dame était montée au milieu du ring avec son enfant en phase terminale, il avait immédiatement senti l’appel.

« Quand j’ai regardé la scène, avec mon fils en pleine forme qui s’apprêtait à boxer, je me suis dit que j’avais de la chance et que je devais bien cela aux parents qui souffraient, impuissants, aux côtés de leurs enfants malades », confie M. Leblanc.

Il a alors décidé de dédier ses soirs et fins de semaine à amasser des fonds pour la cause.

« Je travaillais dans le domaine de la construction, alors je croisais beaucoup de monde. C’est d’ailleurs incroyable la quantité de gens que ces campagnes de financement m’ont permis de rencontrer », raconte l’homme qui a participé de 1988 à 1993 au Téléthon des étoiles où il a remis à deux reprises des chèques de plus de 100 000$.

Nouvelle étape
Aujourd’hui à la retraite, il passe le plus clair de son temps à vendre les livrets de tirage des Chevaliers de Colomb, en plus d’articles promotionnels, toutous et couvertures dont les profits sont remis à la Fondation des étoiles.

« Il y a trois ans, l’unité de Lachine a décidé de se joindre à ma cause et de remettre les recettes de la vente de billets à la fondation. Je trouve ça plus facile comme ça, car le gens qui donnent peuvent gagner des prix », soutient-il.

De retour de sa Gaspésie natale après les Fêtes, il prévoit passer un samedi au IGA de Lachine afin d’effectuer le sprint final pour atteindre ses objectifs.