Lachine & Dorval
17:25 23 décembre 2019 | mise à jour le: 23 décembre 2019 à 17:26 temps de lecture: 5 minutes

Les évènements marquants de 2019 à Lachine-Dorval

Les évènements marquants de 2019 à Lachine-Dorval
Photo: Messager Lachine & Dorval - Archives

Plusieurs événements ont marqué l’actualité durant la dernière année. Voici ce que l’équipe du Messager Lachine & Dorval a retenu.

Acte héroïque

Le travail d’équipe des sauveteurs de la piscine publique du parc Michel-Ménard, à Lachine, avec l’aide

cte heroique piscine Michel-Menard 4

de deux fillettes de 11 ans a permis de sauver un jeune baigneur de la noyade, en août. Elyla Jennings et Shana-Maude Curadeau ont fait preuve de sang-froid en aidant rapidement les sauveteurs à tirer de l’eau le garçon de 10 ans qui s’en est bien sorti. Honorées par le conseil municipal, les jeunes Lachinoises ont fait part de leur intérêt à poursuivre leur formation pour aider les nageurs en détresse.

Reconnaissance autochtone

La première rue du secteur de Lachine-Est est en l’honneur des Premières Nations. L’avenue Skaniatarati signifie «de l’autre rive» en langue Kanien’kéha, celle utilisée par la communauté mohawk de Kahnawake. Le dévoilement avait été fait devant le musée de Lachine lors de la Journée nationale des peuples autochtones, le 21 juin. La mairesse Maja Vodanovic avait annoncé qu’un panneau explicatif serait affiché dans le parc du nouveau quartier résidentiel de l’est de l’arrondissement afin que les résidents prennent connaissance de la signification de ce nom, symbolisant la collaboration entre deux peuples. Durant la journée, la mairesse de Montréal, Valérie Plante, avait pour sa part annoncé que la rue Amherst, traversant l’arrondissement de Ville-Marie, était renommée Atateken, en hommage aux relations d’égalité entre chaque individu.

Épicerie en vrac

Épicerie Vrac du Canal

Marie-Hélène Hamel et Alain Gravelle, un couple d’entrepreneurs sourds, se sont lancé en affaires et ont ouvert une épicerie de vrac sur la rue Notre-Dame, à Lachine, ce printemps. Leur commerce écologique, Le Vrac du Canal, offre plus d’une centaine de produits alimentaires vendus à l’unité dans un concept zéro déchet. De plus, les propriétaires parviennent à commercer malgré leur surdité, notamment grâce au langage des singes, à une interprète sur place et à leur aisance à lire sur les lèvres.

Commercialisation de souliers à base d’ananas

Plus de 140 élèves de 4e et 5e secondaire du Collège Sainte-Anne, à Lachine, ont commercialisé des souliers faits à base de fibres de feuilles d’ananas et de coton biologique. Le projet, réalisé dans le cadre d’un cours d’entrepreneuriat, leur a permis de prendre connaissance de plusieurs domaines tels que le monde de la recherche marketing, des relations publiques et de la vente. En tout, huit mois ont suffi à créer la marque d’espadrilles Scoloco et à les mettre en vente sur leur propre page web.

Cristine Toca à La Voix

En mars, la Lachinoise Cristine Toca, alors âgée de 25 ans, s’est rendue en quart de finale à l’émission télévisée La Voix. Elle s’est jointe à l’équipe de Lara Fabian lors de son audition à l’aveugle où deux des quatre juges s’étaient retournés. Mme Toca a ensuite été repêchée par Marc Dupré après les duels.  Malgré la défaite, Cristine Toca est repartie la tête haute, car c’était à ses yeux le début d’une carrière musicale prometteuse.

Premier festival de littérature jeunesse à Lachine

Le parc de la Marina d’escale a accueilli le tout premier Festival de littérature jeunesse de Montréal, le 11 août, à Lachine. Mis sur pied par l’équipe de Page par Page, dont le blogue publie près de 300 critiques de livres chaque année, l’événement était destiné aux lecteurs de 17 ans et moins dans le but qu’une plus grande place soit accordée à la jeunesse sur la scène littéraire. Une programmation diversifiée incluant conférences et lectures offrait au public du divertissement et la possibilité de découvrir des auteurs d’ici. L’organisme Page par Page souhaite répéter le festival l’an prochain et en faire une tradition.

Un Lachinois avec les Alouettes de Montréal

Match des Alouettes contre les Tiger Cats d’Hamilton au Stade Percival Molson le 26 Octobre 2019.
Photo: Dominick Gravel / Alouettes de Montreal

Le footballeur lachinois Christopher Amoah s’est illustré en devenant le seul porteur de ballon québécois de la formation des Alouettes de Montréal depuis les 13 dernières années. Sa première partie officielle disputée dans l’uniforme de l’équipe de la Ligue canadienne de football était le 26 octobre, au stade Percival-Molson, contre les Tigers Cats d’Hamilton. Troisième porteur de ballon, l’athlète de 25 ans était optimiste quant à ses chances de faire ses preuves au sein de la formation. Ayant étudié à l’école secondaire Dalbé-Viau et pratiquant son sport depuis l’âge de 8 ans, M. Amoah a même figuré au 11e rang parmi les espoirs de la cuvée 2018 durant ses études à l’Université de Laval, à Québec. En 2014, il a d’ailleurs été la recrue offensive avec l’équipe du Rouge et Or.

Articles similaires