Lachine & Dorval

Plusieurs dossiers à surveiller pour Enrico Ciccone

Photo: Messager Lachine & Dorval – Archives

Faire avancer le projet du nouveau complexe sportif à Lachine, rendre les stationnements d’hôpitaux gratuits et étudier l’impact que peut avoir la surexposition des jeunes aux écrans sur leur habitudes de vie feront partie des priorités du député de Marquette, Enrico Ciccone, pour la nouvelle année.

À titre de porte-parole de l’opposition officielle en matière de sports, de loisirs et de saines habitudes de vie, M. Ciccone mettra d’abord l’emphase sur la concrétisation du centre sportif avec piscine intérieure, dans l’arrondissement de Lachine.

«C’est très important de travailler en amont, car d’ici 10 ans le coin de Lachine-Est pourrait accueillir dix mille personnes de plus, estime le député. En ce moment, on monte le dossier. On devrait avoir des nouvelles à ce sujet autour de mars ou avril.»

Le programme fédéral de financement des infrastructures pourraient d’ailleurs allouer un peu plus de 260 M$ au Québec pour divers projets. M. Ciccone espère pouvoir soutirer plusieurs millions de cette somme afin de financer le complexe.

Durant l’année, Il continuera également les démarches pour désenclaver le quartier Saint-Pierre et sécuriser le secteur. «Les gens devraient pouvoir sortir de chez eux et aller à l’épicerie sans avoir à craindre pour leur vie», dit-il.

Par ailleurs, les plans de mise en place d’un nouveau foyer pour personnes âgées sur le territoire de Dorval devront se poursuivre. «Il faudra quelque chose de concret, des murs entre lesquels les résidents vont se sentir bien, ajoute-t-il. C’est un besoin criant pour la Cité.»

Santé

D’autres dossiers seront sous la loupe du député de Marquette au cours de l’année, notamment ceux touchant le domaine de la santé. En 2019, des démarches avaient été entreprises pour faire reconnaître l’obésité comme une maladie officielle, au Québec.

«Tout comme l’anorexie ou d’autres problèmes alimentaires, il faut que l’obésité soit reconnue comme une maladie, exprime-t-il. C’est déjà le cas au Canada. Moi, ça me dérange de mettre la faute uniquement sur le mode de vie. Il faut aider ces gens.»

Même si la première motion déposée à ce sujet a été refusée l’an dernier, l’ex-hockeyeur ne baissera pas les bras et continuera de se battre pour cette cause.

Par ailleurs, M. Ciccone désire rendre le stationnement gratuit dans tout Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS).

«Pourquoi faudrait-il avoir encore le fardeau du stationnement lorsque tu t’en vas te faire soigner ou bien accompagner quelqu’un qui doit suivre des traitements?», se questionne-t-il.

Plusieurs années pourraient être nécessaires à l’obtention de cette gratuité, mais cela fera partie des dossiers qu’il priorisera pour 2020.

Inquiétudes

L’impact des écrans sur les jeunes inquiète le député libéral. Depuis la dernière décennie, les jeux vidéos et les téléphones cellulaires ont évolué au point de devenir omniprésents dans la vie des gens, selon lui.

«Déjà qu’ils s’assoient des heures devant des jeux vidéos, il y a maintenant des programme à l’école qui les fait jouer encore plus, révèle-t-il. Ça ne marche pas.»

M. Ciccone souhaite mettre des spécialistes en charge d’évaluer les effets que peuvent avoir une telle utilisation au niveau des résultats académiques et du taux de décrochage.

«On doit être proactif pour éviter de se réveiller un jour et réaliser qu’on a un problème», conclut-il.

De plus, si les sports et les bonnes habitudes de vie sont mis de l’avant dès maintenant, indirectement, cela coûtera moins cher en soins de santé, selon lui.

Articles récents du même sujet