Lachine & Dorval
15:16 29 juillet 2020 | mise à jour le: 29 juillet 2020 à 15:35 temps de lecture: 2 minutes

Exposition: vision technologique à Dorval

Exposition: vision technologique à Dorval
Photo: Ernesto Reategui/Collaboration spécialeLe Musicien, d'Ernesto Reategui

Exposer un regard critique aux technologies, c’est l’objectif de l’artiste de Dorval, Ernesto Reategui, dans son exposition Visions – Paradigmes de la singularité technologique, présentée au Centre culturel Peter B. Yeomans de Dorval jusqu’à la fin du mois d’août.

Sur près de 25 toiles qui y sont exposées, on retrouve des personnages, semblables à des robots, placés dans des situations propres au quotidien humain. «Ce sont des êtres hybrides qui nous ressemblent quelque peu, illustre le peintre. Je joue beaucoup avec le subconscient dans mes oeuvres.»

Avec son exposition, l’artiste ne désire pas lancer un message, mais plutôt que les participants entament leur propre réflexion sur la place des technologies dans notre société. «Certaines toiles racontent des histoires et légendes, tandis que d’autres sont tout simplement axés sur le plan esthétique. Ce sera aux gens d’observer et d’en tirer leurs propres interprétations», estime M. Reategui.

La composition de l’image est très importante dans ses œuvres. L’artiste s’y attarde longuement avant de débuter la peinture de ses personnages. «Après, je suis une méthode d’essai-erreur. Avant qu’une œuvre ne soit terminée, j’y applique beaucoup de changements, jusqu’à ce que je sois pleinement satisfait», analyse-t-il.

Peindre ses origines

Natif du Pérou, le peintre est influencé par la culture précolombienne, donc aux civilisations qui habitaient l’Amérique avant sa découverte par Christophe Colomb, en 1492. Visiter son exposition est l’occasion de découvrir ses racines, estime-t-il.

«Il faut y aller avec l’esprit ouvert, en étant curieux des anciennes cultures de mon pays, ou du vôtre, poursuit-il. On peut questionner ces cultures en faisant le lien avec l’arrivée des technologies, de notre évolution.»

Le port du masque lors de la visite de l’exposition est obligatoire. Aucun masque ne sera fourni à l’entrée du centre culturel.

Articles similaires