Lachine & Dorval
10:37 11 août 2020 | mise à jour le: 11 août 2020 à 10:50 temps de lecture: 3 minutes

Les sauveteurs de Lachine sans solde

Les sauveteurs de Lachine sans solde
Photo: Éric Martel/Métro MédiaLa piscine du Parc LaSalle, à Lachine

Les sauveteurs de Lachine ont été privés de rémunération, pendant la fermeture des piscines de l’arrondissement lors des deux dernières semaines. Il s’agit d’une sanction imposée par la Ville de Montréal en réaction à la fête d’initiation organisée par l’équipe, menant à la propagation de la COVID-19.

Une sauveteuse de Lachine aurait transmis le coronavirus à ses collègues lors d’une soirée festive tenue il y près de deux semaines, à laquelle étaient présentes plus de 50 personnes.

«Quand on est jeune, on ne se rend peut-être pas compte des conséquences de nos actes. Cette fois, tout l’arrondissement en a été affecté et ça aura été un grand apprentissage pour eux.» – Maja Vodanovic, mairesse de Lachine

Au moins trois employés auraient contracté le virus. Depuis, la Direction régionale de la santé publique de Montréal a demandé à l’ensemble des sauveteurs de l’arrondissement de demeurer en isolement préventif jusqu’au 5 août, inclusivement.

Les sauveteurs ont été invités à se faire tester. Ils étaient rémunérés jusqu’à la réception de leur diagnostic, mais ont été privés de paie jusqu’à l’ouverture des trois piscines, le 8 août.

«Ils ont enfreint les règles, donc il faut qu’ils apprennent, réagit la mairesse de Lachine, Maja Vodanovic. Nous ne sommes pas d’accord avec ce qu’ils ont fait, alors on pense qu’ils doivent subir les conséquences de leurs actes.»

Réplique

Devant la situation, le syndicat des fonctionnaires municipaux de Montréal, qui représente les sauveteurs de Lachine, cherche des solutions pour que ses employés reçoivent leur paie.

«Nous regardons la situation avec un conseiller syndical pour déposer un grief et regarder nos options d’un point de vue juridique», commente la présidente du syndicat, Francine Bouliane.

Les sauveteurs auraient pu réclamer la Prestation canadienne d’urgence (PCU) plutôt que de travailler cet été, et méritent d’être rémunérés, estime-t-elle.

«Ces jeunes-là sont courageux de se lever le matin, malgré l’aide gouvernementale à leur disposition, soutient-elle. La situation est vraiment décevante pour eux.»

Afin de recevoir une rémunération durant leur période de congé sans solde, les employés peuvent utiliser leurs crédits d’heures de congé. Contactée par courriel, la Ville de Montréal rappelle que les «comportements et activités à l’extérieur des lieux de travail sont une responsabilité individuelle.»

Les sauveteurs ont reçu une formation sur la manière d’agir en période de pandémie avant la tenue de la fête d’initiations.

La Piscine LaSalle ne rouvrira pas cet été, en prévision des travaux qui mèneront à sa reconstruction complète.

Articles similaires