Lachine & Dorval
07:45 9 décembre 2020 | mise à jour le: 9 décembre 2020 à 07:45 temps de lecture: 3 minutes

Un candidat au poste de conseiller à Lachine

Un candidat au poste de conseiller à Lachine
Photo: GracieusetéLe Lachinois André Lavigne, candidat au poste de conseiller du district du Canal à Lachine.

Le parti Lachine d’abord, créé par le citoyen André Lavigne, voit le jour. Son fondateur tentera d’être élu comme conseiller dans le district du Canal, un poste présentement occupé par Julie-Pascale Provost.

«J’habite dans le quartier du Canal depuis toujours, et je pense que j’ai ce qu’il faut pour améliorer les choses pour notre secteur», commente M. Lavigne.

Le Lachinois de 73 ans estime qu’il est nécessaire que le prochain conseiller du secteur joue un rôle de «médiateur». Selon lui, les tensions sont fortes entre les citoyens concernant des enjeux comme la future vocation du port de plaisance.

«Aujourd’hui, les gens sont vraiment à cheval sur leur position et cela crée des conflits. Je pense qu’il faut collectivement réfléchir à un compromis pour la marina», explique M. Lavigne.

Privilégier un projet hybride alliant un parc et une marina serait idéal à ses yeux. Il évoque aussi la possibilité de créer un autre espace riverain pour accueillir les plaisanciers.

L’administration de la mairesse Maja Vodanovic «fait un très bon travail» considère M. Lavigne, qui aimerait avoir la chance de siéger au sein du même conseil que l’élue. Il n’a toutefois pas songé à s’impliquer auprès de Projet Montréal.

«Quand tu rejoins un parti, tu dois te plier à leurs idées, tu n’as pas d’indépendance», soutient-il.
M. Lavigne ignore toujours s’il tentera d’ajouter des candidats à son parti.

Priorités

S’il est élu, M. Lavigne souhaite assurer la remise en service des navettes fluviales assurant le transit entre Lachine et Châteauguay, dont le service a été suspendu en raison de la situation sanitaire.

Une nouvelle aire de pique-nique doit être aménagée dans l’arrondissement, estime-t-il. «Le parc René-Lévesque est noir de monde la fin de semaine, même s’il l’espace n’est pas aménagé pour cela. On n’y trouve pas de toilettes notamment. C’est un parc à vocation contemplative, ce n’est pas un espace destiné pour cela», analyse-t-il.

La piste cyclable de ce parc doit être revue pour des questions de sécurité, poursuit-il.

«Les cyclistes arrivent de Montréal et aboutissent à l’entrée du parc René-Lévesque, où ils se retrouvent nombreux à vouloir faire un arrêt. C’est dangereux. Ils devraient être envoyés directement sur le boulevard Saint-Joseph», explique-t-il.

Le candidat suggère aussi la construction d’une Coopérative d’habitation multigénérationnelle dans le secteur de Lachine-Est. Les personnes âgées pourraient y habiter à coût modique avec certains membres de leur famille. On y trouverait des salons, des cuisines et des jardins communautaires.

Jusqu’à l’an dernier, M. Lavigne était propriétaire du Château l’écluse, un bâtiment résidentiel situé à Lachine. Il a aussi déjà été responsable des activités socioculturelles au sein de l’arrondissement.

Articles similaires