Lachine & Dorval
12:16 13 janvier 2021 | mise à jour le: 13 janvier 2021 à 12:16 temps de lecture: 2 minutes

L’organisme la Théière poursuit sa mission en virtuel

L’organisme la Théière poursuit sa mission en virtuel
Photo: Alexandre Sauro/Métro MédiaL’arrondissement a offert à l’organisme d’utiliser la Maison du brasseur pour ses opérations.

Un organisme lachinois visant à améliorer la qualité de vie des personnes de 50 ans et plus, Ressource troisième âge Lachine, a réajusté sa programmation pour offrir un service adapté à ses membres, confinés. Un virage virtuel a dû être complété.

L’organisation connue sous le nom de la Théière s’est vue forcée de fermer ses portes au mois de mars en raison des règles de santé publique.

Tous les programmes normalement offerts aux membres en présentiel sont maintenant offerts via l’application Zoom. Des activités d’aérobie, de yoga, de lecture leur sont notamment proposées. En après-midi, les participants prennent le thé ensemble.

Plusieurs animateurs se sont joints à l’équipe pour prendre en charge ces activités virtuelles. Un responsable a été embauché pour faire face aux problèmes technologiques et pour faciliter la participation.

La Théière prévoit également offrir un service de location de tablette électronique à ses membres d’ici février. Son site internet a également été modifié, le rendant plus intuitif et facile d’utilisation.

Une ligne téléphonique pour faciliter la communication avec les aînés a été créée. Une dizaine de bénévoles sont disponibles pour répondre aux questions des membres.

Services en présentiel

L’organisme continue également de rendre certains services essentiels en personne. Des interventions sont organisées aux domiciles des membres afin de vérifier leurs besoins

On leur propose de faire leur épicerie, de les raccompagner ou même de faire un traitement de leurs pieds durant lesquels des infirmières formées administrent des soins réduisant et prévenant les douleurs tout en favorisant le confort.

Le gouvernement a fourni tous les équipements de protections nécessaires aux bénévoles et aux membres afin que ces opérations se déroulent sécuritairement.

En plus de l’aide du gouvernement provincial, l’organisme reçoit du financement de Centraide, de Loto-Québec et des donations volontaires.

Articles similaires