Lachine & Dorval
19:11 18 mars 2021 | mise à jour le: 18 mars 2021 à 19:11 temps de lecture: 2 minutes

Des mesures pour contrer les excès de vitesse à Lachine

Des mesures pour contrer les excès de vitesse à Lachine
Photo: Archives

Une campagne de sensibilisation à l’égard de la vitesse des automobilistes sera déployée à Lachine. L’arrondissement y consacrera 330 000$. Le projet, visant le respect des limites de vitesse afin de sécuriser les déplacements, est prévu jusqu’en 2023.

Dès cette année, une vingtaine de radars mobiles seront installés et déplacés à tous les 14 jours. Le but est de recueillir un maximum de données sur les habitudes des automobilistes.

«L’arrondissement possède déjà quatre de ces panneaux radars, mais ça va en prendre beaucoup plus pour sensibiliser les résidents aux dangers de la vitesse.»– La mairesse Maja Vodanovic.

Les radars seront éteints durant la période de collecte de données.

Lorsqu’ils seront en fonction, ils afficheront la vitesse des usagers en temps réel. Ils seront en place par période de quatre semaines.

Plusieurs étapes

Durant la deuxième année, les Lachinois participants rempliront un sondage afin d’en apprendre plus sur leur vision de la vitesse dans leurs rues, et les différentes raisons qui les pousse à dépasser les limites réglementaires.

Certains outils de sensibilisation, dont des panneaux informatifs, seront déployés dans les tronçons qui apparaissent plus problématiques.

Des cartes postales seront envoyées à toutes les adresses pour expliquer les mesures mises en place et rappeler l’importance de contrer la vitesse sur les routes.

Une carte interactive présentant les données de vitesse, les mesures d’apaisement ainsi que l’effet de ces mesures sera mise en ligne.

Lors de la troisième année, les mesures de sensibilisation en place se poursuivront, avec certains ajustements selon les résultats.

Un montant de 165 000$ est demandé au Ministère des Transports pour l’exécution de la campagne.

Montréal en chiffres

  • Quatorze piétons décèdent chaque année
  • Toutes les 41 heures, un piéton est soit tué soit gravement blessé
  • Trois conducteurs sur quatre qui meurent sont des hommes âgés de 20 à 24 ans

Articles similaires