Lachine & Dorval
13:46 4 juin 2021 | mise à jour le: 4 juin 2021 à 15:17 temps de lecture: 3 minutes

Aucune opération de vaccination dans les écoles de Lachine et LaSalle

Aucune opération de vaccination dans les écoles de Lachine et LaSalle
Photo: Carl Sincennes/Métro MédiaL’école secondaire Cavalier-de-LaSalle

Alors que la campagne de vaccination en milieu scolaire est prévue du 7 au 14 juin, aucun vaccin ne sera administré dans les écoles des arrondissements de Lachine et LaSalle. Cependant, certains établissements des quartiers les plus vulnérables seront ciblés prochainement pour ouvrir des cliniques supplémentaires.

Les 12 à 17 ans de ces secteurs doivent prendre rendez-vous dans l’un des centres de vaccination de masse du CIUSSS de l’Ouest-de-l’Île, soit le centre sportif Dollard-St-Laurent à LaSalle ou la clinique de vaccination à l’auto de l’aéroport Montréal-Trudeau.

Ils peuvent également recevoir une première dose du vaccin aux cliniques mobiles sans rendez-vous, comme le Carrefour récréatif et communautaire de LaSalle et le Centre d’éducation des adultes, édifice Clément, tous deux à LaSalle.

Des places prioritaires seront réservées pour cette population les soirs de 15h à 20h et les fins de semaine de 8h à 20h jusqu’au 23 juin. Le vaccin administré durant cette période est Pfizer.

«De l’animation visant les jeunes est mise en place pour que cette expérience soit la plus agréable et paisible possible», souligne la coordonnatrice aux activités de santé publique du CIUSSS de l’Ouest-de-l’Île, Marie-Florenthe Démosthène.

Pour les élèves avec des besoins particuliers, une nouvelle clinique a également été organisée chez l’entreprise Bombardier à Dorval. Le personnel des écoles assure le transport et la surveillance des élèves durant les heures de cours.

«Compte tenu de nos ressources sur notre territoire, nous avons favorisé une approche avec des places réservées pour les jeunes et qui favorise un service personnalisé.» -Marie-Florente Démosthène

Les jeunes de 12 et 13 ans devront avoir en leur possession le formulaire de consentement s’ils ne sont pas accompagnés d’un parent au moment de la vaccination.

Solution efficace et économique

Le manque de ressources a poussé le CIUSSS de l’Ouest-de-l’Île a opté pour la vaccination des élèves de 12 à 17 ans dans les centres de masse. En effet, l’utilisation des installations et du personnel participant déjà à la campagne était la stratégie la plus efficace, selon le CIUSSS.

«Dans un monde parfait, c’est certain que nous préférerions vacciner les jeunes dans les écoles comme on le fait normalement en dehors de la pandémie», exprime Mme Démosthène.

Les commissions scolaires et les écoles collaborent tout de même avec le CIUSSS dans la transmission d’informations et afin d’encourager les élèves et leurs parents à se faire vacciner.

«Nous sommes à l’écoute des besoins de la population de notre territoire et nous ajusterons le tir quotidiennement. Notre objectif demeure de vacciner le plus grand nombre de personnes le plus rapidement possible», précise la porte-parole des relations publiques du CIUSSS, Hélène Bergeron-Gamache.

Toutes les ressources de la santé publique dans l’Ouest-de-l’Île sont actuellement utilisées dans les différents axes de la campagne de vaccination, soit les opérations de première et de deuxième dose de la population générale.

Plus de 5000 des 24 000 jeunes du territoire du CIUSSS de l’Ouest-de-l’Île avaient déjà réservé une place pour la vaccination, en date du 3 juin.

Prendre en charge la vaccination de son enfant en dehors du contexte scolaire est une occasion de laisser un espace aux parents d’accompagner ces derniers durant cette période difficile, soutient la coordonnatrice.

Infos: quebec.ca/santé

24 000
Le nombre de jeunes de 12 à 17 ans sur le territoire du CIUSSS de l’Ouest-de-l’Île.

Articles similaires