Lachine & Dorval
10:09 9 juin 2021 | mise à jour le: 9 juin 2021 à 10:09 temps de lecture: 3 minutes

Premier coup de pelle pour la nouvelle école à Dorval

Premier coup de pelle pour la nouvelle école à Dorval
Photo: Gracieuseté/Gaëlle VuillaumeLe site de la future école secondaire situé au 100, boulevard Boucher.

La première pelletée de terre symbolique a été soulevée, officialisant ainsi la construction de la nouvelle école secondaire du Collège Saint-Anne à Dorval. L’administration promet une institution pouvant servir de modèle quant à la création d’un environnement propice à la pédagogie active.

Située sur le boulevard Bouchard à côté du Campus de Dorval, l’école sera terminée et fonctionnelle pour la rentrée 2022, selon le vice-président du promoteur du projet, JCB Construction Canada, Alexandre-Stéphane Boucher.

L’établissement s’élèvera sur quatre étages, suffisamment haut pour apercevoir le lac Saint-Louis, en direction de la première école secondaire du Collège Sainte-Anne.

«Nous désirons offrir un modèle-école innovant qui pourra représenter une réelle alternative : être actifs dans leurs apprentissages et donner un sens accru aux propositions qui leur sont faites», a écrit l’équipe de la nouvelle école secondaire dans son Manifeste.

Architecture inspirante

L’école secondaire sera caractérisée par un grand puits de lumière naturelle à son centre et possédera très peu de salles de classe. Cette vision concorde avec la pédagogie active qui se veut d’offrir un enseignement basé sur des projets et moins sur la théorie.

«Cette école pousse la vision de Sainte-Anne encore plus loin.  Oubliez la cloche entre les cours. Au lieu d’avoir des cours qui se succèdent, nous avons repensé l’enseignement pour amener plus d’interdisciplinarité. C’est notamment par le choc des matières qu’on développe la créativité.» -Ugo Cavenaghi, président-directeur général de Sainte-Anne

Plusieurs espaces seront réservés à la collaboration et au travail d’équipe. Il y aura notamment un amphithéâtre, plusieurs endroits pour relaxer ainsi que des cubicules pouvant accueillir de quatre à six élèves.

«C’est un milieu de vie qui encourage le rassemblement et qui gravite autour d’un espace central», précise un des architectes du projet, Pierre Thibault.

Étant principalement un grand espace à aire ouverte, un effort particulier a été mis sur l’acoustique.

«On a visité une école au Danemark dans le même esprit et ce qui nous avait surpris était à quel point c’était silencieux. On a aménagé un espace où les élèves vont pouvoir se concentrer», ajoute M. Thibault.

Une perspective environnementale a été utilisée à tous les niveaux, soit en termes d’isolation, de fenestration et d’utilisation d’énergie. Le bâtiment sera l’une des premières écoles au Québec à recevoir une certification de carboneutralité.

De grands balcons vont longer toute la façade, offrant ainsi un accès direct à l’extérieur et à l’implantation de jardins.

Du côté esthétique, une attention particulière a été mise sur la fenestration et la végétation. À l’intérieur, il n’y a aucun corridor afin de prioriser des espaces à aire ouverte. De plus, beaucoup de matériaux de bois seront utilisés pour la décoration.

Le volet architectural découle d’une collaboration entre les firmes Atelier Pierre Thibault et Architecture49.

Articles similaires