Soutenez

Demande d’injonction refusée pour rouvrir les urgences de l’Hôpital de Lachine

Hôpital Lachine
L'hôpital de Lachine. / Josie Desmarais/Métro Photo: Archives

Un médecin de l’Hôpital de Lachine a déposé une demande d’injonction pour forcer l’ouverture des urgences de l’hôpital 24 heures sur 24. En raison d’un manque de personnel, l’urgence est fermée entre 19h30 et 7h30 depuis le 7 novembre.

Le Dr Paul Saba, président du Conseil des médecins, dentistes et pharmaciens (CMDP) de l’Hôpital de Lachine, s’est adressé aux tribunaux afin de faire infirmer la décision du Centre universitaire de santé McGill (CUSM) de fermer les urgences du centre hospitalier de l’arrondissement de Lachine en soirée. Un juge de la Cour supérieure a rejeté la demande d’injonction.

Une perte de service importante

Le service d’urgence de l’Hôpital de Lachine recevait en moyenne 40 patients par jour, dont une douzaine d’ambulances. Environ six patients ambulants arrivaient pendant la période de fermeture, soit de 19h30 à 7h30, rapporte le Dr Paul Saba.

«Le préjudice qui résultera de la fermeture de l’urgence et des soins intensifs est sérieux et irréparable», peut-on lire dans la demande d’injonction.

Dr Saba estime que le plan de contingence du 5 novembre ne protège pas la vie et la sécurité des patients. Au contraire, cette fermeture partielle des services met en danger la vie de la communauté de Lachine, Dorval et de l’ouest de l’île de Montréal.

Des décès et de la souffrance pourront être la conséquence de la fermeture de ces départements.

Dr Paul Saba dans une demande d’injonction contre le CUSM

Réouverture possible

Le demandeur de l’injonction soutient qu’une équipe complète d’infirmières et d’un médecin est prête à travailler la nuit. Il ajoute également qu’il n’y a pas de manque de personnel en vue pour les mois de novembre et décembre 2021.

De plus, l’administration du CUSM a avisé plusieurs infirmières qu’elles devraient quitter l’urgence pour les envoyer vers d’autres départements. Ces dernières, qui ont été formées pour travailler à l’urgence, souhaiteraient y rester, selon Dr Saba.

D’ailleurs, plusieurs infirmières qui auraient exprimé leur désaccord envers la fermeture des urgences de l’hôpital auraient reçu des menaces de leurs supérieurs. Ceux-ci leur aurait dit que «c’était interdit et qu’elles subiraient des conséquences», toujours selon la demande d’injonction.

Par cette demande, Dr Paul Saba souhaite que le tribunal ordonne au CUSM la réouverture du département des urgences et des soins intensifs de l’Hôpital de Lachine en tout temps.

Dr Saba craint également que cette situation puisse créer un exode des travailleurs de la santé qui étaient au service de la communauté lachinoise vers d’autres centres hospitaliers.

La position du CUSM

Le plan de contingence est «robuste et complet», avance la représentante du CUSM aux communications, Gilda Salomone. Ce plan prévoit la réorientation ou le transfert des patients vers d’autres centres hospitaliers et la prise en charge des patients les plus à risque.

«Nous sommes sincèrement désolés des inconvénients que cette situation temporaire pourrait occasionner et nous tenons à réaffirmer notre engagement envers les équipes de soins et les patients», poursuit Mme Salomone.

Le travail du CUSM en collaboration avec le ministère de la Santé et des Services sociaux se poursuit afin d’assurer l’accès aux services de santé requis par la population de Lachine et des environs «le plus rapidement possible», ajoute-t-elle.

Pour l’instant, les services d’urgence de l’Hôpital de Lachine demeurent inaccessibles de 19h30 à 7h30, et ce, pour une durée indéterminée.

Avec la collaboration de François Lemieux.

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez chaque semaine un résumé de l’actualité de Lachine & Dorval.

Articles récents du même sujet

Mon
Métro

Toute l'actualité locale au même endroit.

En vous inscrivant à Mon Métro, vous manifestez votre engagement envers la presse locale. + Profitez d’une expérience numérique personnalisée en fonction de vos champs d’intérêt et du quartier où vous résidez. + Sélectionnez vos articles favoris pour une lecture en différé.