Lachine & Dorval

Bientôt une nouvelle passerelle piétonne au-dessus de l’A-520?

Photo: Archives /TC Media

Un nouveau lien piétonnier pourrait à nouveau relier l’arrondissement de Lachine et la Cité de Dorval dans le quartier industriel. Le projet de passerelle au-dessus de l’autoroute 520 pourrait voir le jour entre les 20e et 32e avenues.

«Nous avons déjà donné l’autorisation à l’arrondissement de Lachine d’atterrir chez nous, et sans frais, dans la réalisation de cette passerelle, a expliqué le maire de Dorval, Edgar Rouleau. Le reste appartient à Lachine et à l’agglomération de Montréal.»

Des négociations sont en cours pour obtenir les permis, licences, certificats et toutes autres autorisations nécessaires pour la conception requises pour la construction et l’entretien d’une telle passerelle piétonne.

Selon le maire Rouleau, ce nouveau projet prend forme à la suite d’une demande de la compagnie Rolls Royce, dont le siège social est situé tout près de l’aéroport.

Le maire de Lachine, Claude Dauphin, affirme que «cela fait quatre ans que l’on pousse pour que soit construite une nouvelle passerelle afin d’accommoder Rolls Royce, le plus gros employeur de Lachine».

«Il fallait d’abord déterminer la ligne de démarcation entre Dorval et Montréal avant d’aller plus loin. C’est maintenant fait. Mais ce dossier n’est pas simple, en raison des intervenants impliqués», a conclu M. Dauphin.

Pour le moment, les discussions avec les villes de Dorval et Montréal demeurent préliminaires. Il reste à déterminer quelle entité sera responsable de la construction, en plus de la répartition du financement, la gestion de l’entretien, la propriété de l’ouvrage et quelles seraient les servitudes à établir.

«Les discussions se poursuivent avec la Cité de Dorval, a précisé le porte-parole de la Ville de Montréal, Jacques-Alain Lavallée. Nous n’en sommes pas encore au stade de la conception de la future passerelle».

Une chose est certaine, dans le cas d’une réalisation montréalaise de l’ouvrage, la Cité de Dorval en assumera une partie des coûts, soit environ 4%, en vertu de l’entente entre les villes autonomes et le conseil de l’agglomération de Montréal.

Il y a près de quatre ans, la passerelle qui traversait l’autoroute 520, à la hauteur de la 55e Avenue, qui reliait les territoires de Dorval et Lachine, avait été démolie parce qu’elle était jugée dangereuse.

On peut penser qu’un tel lien est nécessaire dans un secteur où travaillent des centaines de personnes et où le transport en commun est presque inexistant.

Articles récents du même sujet