Lachine & Dorval
16:18 9 février 2016 | mise à jour le: 9 février 2016 à 16:18 Temps de lecture: 3 minutes

École Dorval-Jean XXIII: du pain et des jeux pour les élèves

École Dorval-Jean XXIII: du pain et des jeux pour les élèves
Photo: Vicky Michaud/TC Media

L’éducateur physique Guy Labelle est le tout dernier récipiendaire d’une nomination par Forces Avenir à l’école Dorval-Jean XXIII. Il a reçu le titre de Personnel engagé, en hommage aux nombreuses heures qu’il investit dans les activités parascolaires et pour sa dévotion au bien-être des élèves.

À tous les mardis, l’homme de 55 ans fait un arrêt matinal au supermarché Métro de Pointe-Claire, qui lui remet les pains et viennoiseries invendues de la veille. Ceux-ci sont servis aux élèves qui n’auraient pas déjeuné le matin.

Une fois à tous les mois, une autre de ses connaissances au IGA de Pointe-Claire offre la nourriture nécessaire pour concocter un repas-récompense pour les élèves méritants, ou pour faire des gâteaux, qu’ils revendront pour une de leurs nombreuses levées de fonds.

Du sport et des défis

Dès son arrivée en poste il y a cinq ans, Guy Labelle a pris en charge le Grand Défi du Lac St-Louis, une course de Dorval à Verdun, où 8 écoles participeront cette année.

Le projet menacé par les coupures, le professeur a dû intervenir et utiliser ses contacts pour obtenir des dons.

« J’ai aussi décidé de faire des levées de fonds. Avec les élèves, nous avons ramassé des feuilles, vendu du chocolat et amassé plus de 3000$ lors d’un weekend d’emballage », ajoute l’homme, qui est aussi entraîneur de soccer et de hockey.

À la fin du mois, le Chapters de Pointe-Claire a aussi invité l’école à participer à une soirée de levée de fonds où une portion des achats sera versée à l’école afin que les 50 élèves inscrits puissent participer au défi.

« Plusieurs de mes amis offrent du matériel électronique, des certificats-cadeaux et des repas au restaurant pour féliciter les élèves de leur participation. »

Motivation
Comme si ce n’était pas assez, M. Labelle a conclu une entente avec le Best-Buy de Pointe-Claire qui a fourni télévisions, consoles X-Box et Playsation pour créer deux salles de jeux.

« Je tente par tous les moyens de garder les enfants à l’école, que ce soit par l’activité physique ou en leur procurant des jeux électroniques. J’arrive de cette manière à joindre toutes mes passions, le sport, les jeunes et la joie de vivre », commente-t-il.

La clientèle de l’école en a d’ailleurs grandement besoin. Plusieurs élèves proviennent de milieux défavorisés et la motivation à rester à l’école est souvent latente et les problèmes comportementaux plus fréquents.

« Je ne parviendrais pas à accomplir tout ça sans l’aide des autres enseignants. Les heures bénévoles qu’ils m’accordent me permettent de m’impliquer dans plusieurs autres projets », conclut-il.

Il travaille d’ailleurs aussi à amasser des fonds pour un programme de démystification des régions pour les élèves multi-ethniques. L’an dernier, il est parti avec la directrice des classes d’accueil, Amel Terki, et un groupe de 20 jeunes, visiter le Lac St-Jean.

Articles similaires