LaSalle
17:41 4 juin 2020 | mise à jour le: 7 juin 2020 à 15:07

Au revoir aux soldats aux Floralies LaSalle

Au revoir aux soldats aux Floralies LaSalle
Photo: Josie DesmaraisLes militaires de l'armée canadienne quittent les Floralies LaSalle. Pour l'occasion, une cérémonie d'adieu s'est déroulée dans la cour intérieure.

Les membres des Forces armées canadiennes (FAC) dépêchés en urgence à la résidence Les Floralies LaSalle depuis plus d’un mois, ont officiellement quitté l’établissement mercredi.

«Ça a été assez extraordinaire comme expérience, une belle leçon de vie», s’exclame d’emblée la capitaine Sonia Lapointe.

Infirmière dans les FAC, la commandante de la section médicale de ce déploiement avait déjà une expérience en centre d’hébergement de soins de longue durée (CHSLD). Même si elle a déjà vécu la crise du H1N1 en 2009, la pandémie du coronavirus est sans précédent, selon elle.

«On est un peu mal à l’aise avec les remerciements, car on est là pour servir la nation canadienne. Pour nous, c’était fantastique de le faire pour des gens de chez nous. Les employés étaient contents du coup de main qu’on a pu donner.» — Capitaine Sonia Lapointe, commandante de la section médicale

Cpt Lapointe affirme par ailleurs que le personnel des Floralies a été fantastique et très accueillant.

«On a vraiment donné un second souffle à l’équipe. On a accompagné les nouveaux employés engagés durant la pandémie et on a donné des soins comme l’aide à l’alimentation, brisé l’isolement. Dans mon cas, j’ai évalué des patients et travaillé avec la directrice des soins infirmiers sur place», soutient-elle.

Dernièrement, alors que les employés guéris revenaient au travail et que le nombre de cas a grandement baissé, l’armée a commencé à leur laisser de plus en plus de place.

Aide appréciée

«Au moment où ils sont arrivés, ça nous a permis de pouvoir se remettre à offrir des services comme la manucure aux résidents, de pouvoir prendre le temps de rentrer dans un appartement ou une chambre et d’échanger», dit le président des Floralies LaSalle, Benoit Lellouche.

Le soutien des soldats a permis de procéder à une désinfection complète de l’établissement, notamment des matelas et des lits. De plus, les employés, les cadres et la direction ont pu prendre des journées de répit.

«La situation a toujours été maîtrisée. Les services essentiels ont toujours été livrés», plaide le dirigeant.

Au cœur de la tempête

«Nous sommes très reconnaissants envers les Forces armées canadiennes», affirme la présidente directrice générale du Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) de l’Ouest-de-l’Île, Lynn McVey.

Elle-même a effectué un quart de travail aux Floralies LaSalle et a constaté qu’il manquait du personnel avant l’arrivée des militaires, malgré l’ajout de personnel provenant du CIUSSS.

«J’ai pu constater l’humanisme et le dévouement du personnel. Les patients étaient en bonne condition, mais le virus se propageait», précise Mme McVey.

Elle tient à saluer la collaboration entre tous les intervenants reliés à ce déploiement et confirme que l’établissement sera suivi de près.

Les Floralies LaSalle compte désormais moins de 20 cas actifs.

Articles similaires