LaSalle
17:32 21 août 2020 | mise à jour le: 21 août 2020 à 17:33 temps de lecture: 3 minutes

Vers un retour à la normale au Carrefour Angrignon

Vers un retour à la normale au Carrefour Angrignon
Photo: Archives

Après avoir dû fermer presque complètement ses portes durant quelques mois, le Carrefour Angrignon renaît de ses cendres. Même si les affaires ne sont pas encore ce qu’elles étaient avant la pandémie, une simple visite au centre commercial permet de constater que l’achalandage est somme toute au rendez-vous.

La réouverture complète entamée à la mi-juin s’est bien passée, selon Marc Montpetit, directeur régional de Westcliff, propriétaire des lieux.

Du marquage au sol a été installé et le personnel effectue de la surveillance régulière dans les aires communes afin de s’assurer que les mesures de distanciation physique soient respectées. La fréquence des nettoyages a aussi été augmentée.

«Les clients comprennent et la grande majorité respecte les contraintes en place. Ils sont contents de retrouver leur centre commercial», affirme M. Montpetit.

Des masques sont distribués gratuitement à ceux qui n’en ont pas, ajoute-t-il.

«On atteint des pourcentages qui, certaines journées, rejoignent ou dépassent les chiffres de la même journée en 2019.» -Marc Montpetit, directeur régional de Westcliff

Par ailleurs, le centre est si vaste qu’aucune restriction n’est nécessaire quant au nombre de clients à l’intérieur. Toutefois, certaines boutiques de petite taille doivent parfois restreindre l’accès pour favoriser la distance physique.

Malgré cela, certaines boutiques n’ont pu rouvrir en raison des impacts financiers trop importants reliés à la pandémie, majoritairement de grandes bannières.

Le directeur régional de Westcliff se réjouit tout de même, puisque contrairement à d’autres centres d’achats, le Carrefour Angrignon semble effectivement moins touché que d’autres. «C’est une propriété qui est très performante, résume-t-il. Les détaillants ont des défis reliés aux ressources humaines, au stock à gérer. Ce n’est pas une période facile, mais on fait de notre possible pour les aider.»

Selon lui, il faudra attendre encore un peu avant un véritable retour à la normale, probablement à l’automne ou à Noël.

Optimisme prudent

Du côté des commerçants, la réouverture se déroule plus ou moins bien, en fonction des secteurs d’activité. Par exemple, les commerces qui sont liés aux voyages comme les agences ou les détaillants de valises sont, soit fermés, ou peinent à faire leurs frais.

Pour d’autres boutiques indépendantes comme les bijouteries ou encore les magasins de vêtements, les affaires vont mieux, mais ce n’est pas la panacée.

«Au début, c’était l’euphorie, mais là ça a ralenti», confirme la gérante du magasin de mode, Les Cousins, Diane Pharand.

Le Carrefour Angrignon abrite près de 200 boutiques et restaurants.

Articles similaires