LaSalle
20:00 19 mars 2020 | mise à jour le: 19 mars 2020 à 20:00

Le Carrefour Angrignon déserté

Le Carrefour Angrignon déserté
Photo: Messager LaSalle - Carl SincennesLa presque totalité des magasins est fermée au Carrefour Angrignon.

De plus en plus de commerces ferment leurs portes, faute de clients. Au Carrefour Angrignon, seule une poignée de magasins poursuivent leurs activités.

Jeudi, autant les stationnements que les allées étaient pratiquement vides. Plus d’une heure après l’ouverture, aucun achat n’avait été effectué à la succursale laSalloise de GNC, une chaîne spécialisée dans la vente de vitamines, compléments et produits de phytothérapie.

«C’est un peu mort, on est un des seuls magasins ouverts. Soit la maison-mère, soit le centre d’achats va nous obliger à fermer pour la santé et la sécurité de tout le monde», affirme le gérant, Martin Paiement.

Il considère que ses produits demeurent utiles dans le contexte actuel de pandémie, en étant complémentaires aux épiceries et pharmacies.

«Normalement, il y a au moins 20 à 30 clients par jour. Maintenant, on est rendus à deux ou cinq. Ce n’est pas payant, mais on essaie quand même de donner un service», explique celui qui croit que le public reviendra après la crise du coronavirus.

Entre temps, les employés passent davantage de temps à nettoyer et chacun des clients doit payer autant que possible par carte pour éviter tout contact.

Craintes

Situation similaire au studio de coiffure Concept Élite. «C’est le désert. Jusqu’à présent, on prend nos mesures de sécurité. On le voit, les gens ont peur, c’est difficile», affirme le barbier Abdelmounaime Lamine.

Désemparé, il dit que le salon demeurera ouvert aussi longtemps que possible. Mercredi, seuls cinq clients se sont présentés.

«On fait de notre mieux, mais il n’y a pas grand-chose à faire. On va voir ce que l’avenir nous réserve», ajoute-t-il, précisant que tout est désinfecté, y compris les mains, entre chaque client.

Depuis peu, le centre commercial a réduit ses heures d’ouverture, se limitant à 11 heures par jour.

Afin d’aider les entreprises, le gouvernement fédéral accordera une subvention salariale temporaire aux petites entreprises admissibles. Elle sera égale à 10 % de la rémunération versée pendant une période de trois mois, pouvant aller jusqu’à 1375$ par employé pour un maximum de 25 000$ par employeur.

Pour sa part, Québec versera 2,5 G$ aux entreprises. L’aide sera donnée sous forme de garantie de prêt ou de prêt d’un montant minimum de 50 000$.

Articles similaires