LaSalle

«Un pôle de la transition socioécologique» pour l’ancienne école Allion

pôle socioécologique ancienne école Allion
L’ancienne école Allion, située sur la 4e Avenue, à LaSalle Photo: Félix Hurtubise, Métro

«Réaliser un pôle de la transition socioécologique aux services des citoyennes et des citoyens», c’est la mission qui émane du processus consultatif mené par le comité Allions-nous sur la possible requalification de l’ancienne école Allion, situé au 80, 4e Avenue, à LaSalle.

Le comité laSallois a déposé son rapport sur son projet de Maison de la citoyenneté écoresponsable et solidaire lors de la séance du conseil d’arrondissement, le 17 janvier.

«Nous avons fait une démarche consultative exhaustive, qui est maintenant terminée, afin de bien cibler l’ADN de notre projet, avec ses valeurs et ses principes directeurs», affirme Laurent Lavoie, membre du comité Allions-nous, lors d’un entretien téléphonique.

Le processus s’est déroulé du 6 octobre 2020 au 17 novembre 2021. Près de 350 personnes y ont participé à travers des consultations citoyennes, des ateliers collaboratifs et un sondage en ligne.

Un réel besoin dans l’arrondissement

Dans son rapport, le collectif laSallois indique que le projet a pour objectif de «créer un écosystème communautaire de services, de formations et d’activités qui offre à la population un espace d’expérimentation et d’exercice d’une citoyenneté écoresponsable et solidaire».

Le secteur communautaire a un réel besoin dans l’arrondissement. On est en retard, notamment pour ce qui est de la transition socioécologique.

Laurent Lavoie, membre du comité Allions-nous

Parmi les services envisagés, un marché fermier, une épicerie zéro déchet, un café et une agora écocitoyenne sont les idées qui ont reçu le plus d’appuis favorables de la part des répondants du sondage.

Allions-nous, qui est présentement en processus d’incorporation, aimerait aussi que le bâtiment construit dans les années 1930 et 1940 puisse servir de lieu de projection, de conférences et de formations reliées à la transition écologique.

Cependant, M. Lavoie explique que le comité ne souhaite pas imposer les services qui seront éventuellement offerts. Il compte plutôt sélectionner les futurs occupants à l’aide d’un appel d’intérêt. «L’important, c’est que l’on s’entende sur la mission et l’ADN du projet.»

Coordonner les actions

La prochaine étape consiste à impliquer l’administration laSalloise dans le projet. Les démarches d’Allions-nous trouvent une oreille attentive en Benoît Auger, conseiller d’arrondissement du district Sault-Saint-Louis, qui était l’un des membres instigateurs du projet.

En ce sens, Laurent Lavoie mentionne qu’une réunion avec le conseiller et la mairesse de LaSalle, Nancy Blanchet, est planifiée le 20 janvier dans le but de «coordonner les actions avec l’arrondissement».

Appelée à réagir au dépôt du rapport, la mairesse de la LaSalle a dit souhaiter «prendre le temps de bien analyser le rapport de consultation».

«Je tiens néanmoins à rappeler que mes collègues élus et moi, nous nous sommes déjà engagés à accompagner le projet citoyen de préservation d’un bâtiment patrimonial, où seraient regroupées les forces vives du quartier. Il importe pour nous de soutenir les efforts de préservation du noyau villageois du Village des Rapides», souligne Mme Blanchet, dans un échange de courriel.

Une autre étape importante sera la visite des bâtiments de l’ancienne école Allion et de son annexe, qui appartiennent toujours à la commission scolaire Lester B. Pearson. Les membres d’Allions-nous pourront alors mieux cerner l’état des lieux inoccupés depuis 2007. Ils sont appuyés par l’organisme de protection du patrimoine Héritage Montréal dans leur initiative.

Le rapport complet du processus de consultation citoyenne est disponible sur le site web www.allions-nous.org.

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez chaque semaine, un résumé de l’actualité de LaSalle.

Articles récents du même sujet