Soutenez

Des citoyens réunis pour repenser le secteur dévalorisé de LaSalle-Ouest

atelier de cocréation LaSalle-Ouest
Les participants de l’atelier de cocréation sur le secteur LaSalle-Ouest, mardi soir Photo: Félix Hurtubise, Métro Média

Une cinquantaine de citoyens se sont réunis, mardi soir, pour repenser le secteur LaSalle-Ouest, ou LaS-O, situé dans un rayon d’un kilomètre de la gare, lors de cette étape charnière de la consultation publique organisée par l’arrondissement.

Durant l’atelier animé par le Centre d’écologie urbaine de Montréal, les participants regroupés en petits groupes ont pu se prononcer quant aux infrastructures du secteur et sur certains thèmes ciblés, comme la mobilité, la mixité du quartier et les espaces verts et publics.

D’abord, un bon nombre d’entre eux ont souligné la fracture ferroviaire entre le quartier Highlands, situé à l’ouest, et le secteur à revaloriser, à l’est, nuisant ainsi à la connectivité et à la vitalité de LaS-O. L’ajout de plusieurs couloirs piétonniers, du nord au sud, au-dessus ou par-dessous des voies ferrées a été proposé.

Beaucoup ont aussi évoqué les problèmes d’accès à LaSalle-Ouest, notamment en ce qui a trait à la mobilité active. «C’est extrêmement difficile de se rendre là-bas en vélo, déplore Mélanie Harvey. On ne se sent pas en sécurité.» La résidente de LaSalle estime qu’une voie cyclable protégée et un verdissement du secteur seraient souhaitables.

Pour ce qui est du transport collectif, la disposition du terminus d’autobus, situé en plein milieu d’un quartier industriel avec des artères fréquentées par des poids lourds, a aussi été ciblée comme étant problématique par les participants. Certains pensent que la gare de train mériterait d’être déplacée vers le nord, afin d’être plus accessible.

L’importance de valoriser le patrimoine industriel existant a aussi été relevée. «Je m’intéresse beaucoup à l’édifice de l’ancienne distillerie Seagram, explique Marie Guertin, une résidente du secteur. Je trouve que c’est un emblème exceptionnel de LaSalle.»

«Beaucoup d’ambition»

«L’objectif de cet atelier de cocréation est de faire émerger une vision concertée, structurante et novatrice du quartier et d’en planifier son développement», a mentionné en introduction la mairesse de l’arrondissement, Nancy Blanchet, devant les participants réunis à la salle de réception Sofia, dans ce qui était une première consultation publique en présentiel depuis mars 2020.

Elle a souligné que l’arrondissement avait «beaucoup d’ambition» pour ce secteur dominé par l’emblématique château d’eau de la Seagram, qui est d’ailleurs le symbole graphique choisi pour illustrer la campagne de consultation.

En entrevue téléphonique avec Métro, la mairesse spécifie que ses élus et elle restent volontairement en retrait de processus consultatif, afin qu’il ne soit pas teinté politiquement.

«J’ai confiance en la démarche, il y a de la place pour tout le monde dans le processus de consultation», souligne-t-elle, en mentionnant la carte interactive où les citoyens peuvent cibler des infrastructures à améliorer, ainsi que les rencontres avec les commerçants et les organismes communautaires du secteur.

Un sondage sur les propositions

Les données récoltées lors de l’atelier et des autres activités de consultation vont servir à définir des propositions préliminaires d’aménagement. Celles-ci seront par la suite soumises à la population dans le cadre d’un sondage en ligne qui, selon la mairesse, devrait avoir lieu en juin prochain.

L’ensemble du processus doit déboucher sur l’adoption d’un plan d’action et de modifications règlementaires pour le secteur d’ici la fin de l’année, ainsi que la publication du rapport final sur la consultation publique au début de 2023.

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez chaque semaine un résumé de l’actualité de LaSalle.

Articles récents du même sujet

Mon
Métro

Toute l'actualité locale au même endroit.

En vous inscrivant à Mon Métro, vous manifestez votre engagement envers la presse locale. + Profitez d’une expérience numérique personnalisée en fonction de vos champs d’intérêt et du quartier où vous résidez. + Sélectionnez vos articles favoris pour une lecture en différé.