Le Plateau-Mont-Royal
13:28 6 octobre 2020 | mise à jour le: 6 octobre 2020 à 13:28 temps de lecture: 5 minutes

Plateau-Mont-Royal: l’an 1 du maire Luc Rabouin

Plateau-Mont-Royal: l’an 1 du maire Luc Rabouin
Photo: Josie Desmarais/MétroLuc Rabouin, nouveau maire du Plateau-Mont-Royal

Il y a déjà un an aujourd’hui que les citoyens du Plateau-Mont-Royal ont échangé un Luc (Ferrandez) par un autre Luc (Rabouin), au poste de maire d’arrondissement. Entrevue bilan avec le Luc actuellement en poste, à propos de cette année peu ordinaire et de celle qui s’en vient.

Si vous deviez nommer dix réalisations de l’année?

Ça n’a pas été une année ordinaire à cause de la pandémie. Sans y aller par ordre d’importance, je dirais :

  1. le contrôle des dépenses pour éviter de hausser les taxes au-delà de l’inflation;
  2. la tarification des vignettes de stationnement: plus chère pour les gros véhicules et avec un tarif social minimal pour les automobilistes vivant sous le seuil de faible revenu;
  3. le règlement sur les rénovations et les subdivisions pour les immeubles (autre que duplex et triplex), afin de protéger le parc locatif et d’éviter les rénovations cachant des évictions;
  4. l’aménagement de 10 nouvelles ruelles vertes, malgré la pandémie;
  5. la piétonnisation de l’avenue du Mont-Royal, une réussite commune pour nous, la SDC et les commerçants, même si ça a nécessité beaucoup d’ajustements;
  6. le parc d’éducation cycliste de Vélo Québec;
  7. le Réseau express vélo sur Saint-Denis qui fait partie d’un plan de 1,2M$ pour relancer l’artère commerciale;
  8. le fonds d’urgence institué avec des partenaires, pour aider les artistes et les organismes communautaires à traverser la pandémie;
  9. les voies actives et sécuritaires qui reviendront, probablement l’été prochain et peut-être même l’hiver, sur les rues de La Roche et Christophe Colomb;
  10. le budget participatif de 250 000$, où les citoyens peuvent proposer des idées liées à la transition écologique et voter pour concrétiser les meilleures.

Et pour l’année qui s’en vient ?

Cette année, on a institué des modifications au règlement d’urbanisme afin d’assouplir certaines règles. Par exemple, on permet sur la rue Saint-Denis de remplacer des commerces par des logements lorsqu’ils sont situés en demi-étage ou en demi-sous-sol. Cet automne, dans une phase 2, on va modifier d’autres règles pour offrir plus de souplesse aux cafés et aux restaurants, tout en respectant les citoyens. On verra aussi, en 2021, la transformation permanente de la place des Fleurs de macadam en water square et on travaille avec le gouvernement du Québec pour l’Institut des Sourdes-Muettes (coin Saint-Denis et des Pins) afin d’y créer notamment du logement social. Il y aura aussi la reconstruction du théâtre de Verdure, au parc de la Fontaine, et celle de la caserne 26, avenue du Mont-Royal.

Depuis 2017, le Plateau a réalisé en moyenne 3,7M$ de surplus annuels, soit 7% de son budget. C’est la preuve d’une trop grande taxation, non? En pourcentage, vos surplus sont supérieurs à ceux d’Hydro-Québec qui a dû rembourser ses clients.

Il y a eu les dernières années, beaucoup de revenus plus élevés que prévu, à cause du niveau exceptionnel des demandes de permis de travaux ou d’occupation du domaine public. Mais c’est un peu exceptionnel, donc on reste prudent. Ces surplus ont notamment permis d’effectuer des rénovations d’urgence dans certains bâtiments comme les piscines et de créer un fonds d’urgence durant la pandémie. Une partie pourrait servir aussi à acquérir un terrain pour du logement social ou un espace vert, voire même permettre de garder un taux de taxation relativement bas malgré le contexte économique difficile lié à la pandémie.

Sur un plan personnel, ce qui vous a surpris dans la fonction de maire?

Tout! Mais c’est en grande partie lié à la pandémie. Le fonctionnement de toutes les activités comme les piscines ou les bibliothèques a dû être revu. Heureusement que je suis arrivé dans un arrondissement où la collaboration est bonne entre les fonctionnaires et le politique. En plus, deux mois après mon arrivée, on m’a nommé responsable du développement économique au comité exécutif de la ville. En pleine COVID, on devait prendre une dizaine de grosses décisions chaque jour!

Trois sujets controversés en trois citations

Encore des travaux

«La saison a été raccourcie pour cause de pandémie et on avait décidé de maintenir le rythme pour éviter que l’économie s’écroule. Le calendrier et les mesures de mitigation sont néanmoins revus.»

Voies actives et sécuritaires

«Ça a pris une ampleur médiatique démesurée par rapport aux 90km ajoutés. Mais on a compris que les gens étaient fatigués avec la COVID et certains projets ont été reportés.»

Réseau express vélo (REV)

« Ça a fait partie prenante de la campagne électorale sur Le Plateau en 2019 et celui qui était contre a obtenu 17% des voix. La rue sera plus conviviale et sécuritaire.»

Ces propos ont été édités et condensés pour en faciliter la lecture

Articles similaires