Le Plateau-Mont-Royal

Une députée dépose une motion pour le recyclage des masques jetables

Un masque jetable sur un trottoir à Montréal. Photo: Dominic Gildener/Métro Média

Environ un mois après avoir déposé à l’Assemblée nationale une pétition concernant le recyclage des masques de procédure à usage unique, la députée de Mercier, Ruba Ghazal, a récemment déposé une motion en lien avec celle-ci.

L’élue a soumis le texte lors d’une séance de travail à la Commission des transports et de l’environnement. La motion réclamait un suivi des demandes présentées dans la pétition, qui a été signée par 1189 personnes.

Les demandes étaient de mandater Recyc-Québec pour produire une analyse du cycle de vie (ACV) des masques jetables et de la rendre publique afin de trouver les solutions les plus écoresponsables et locales pour les recycler; d’étudier les alternatives réutilisables qui permettraient une réduction à la source des masques jetables en travaillant en collaboration avec l’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ) pour assurer la meilleure protection contre la COVID-19 dans les écoles, notamment.

«Nous, soussignés, demandons au gouvernement du Québec de mettre en place des moyens afin que nous puissions disposer des rebuts de ces équipements de façon écoresponsable et qu’il fasse en sorte que lesdits masques de procédure jetables soient recyclés localement», mentionne Mme Ghazal dans l’énoncé de la pétition.

Sans réponse

Le gouvernement a voté contre la motion.

Lors de son échange avec Mme Ghazal, le député de Bourget pour la Coalition Avenir Québec CAQ, Richard Campeau, aurait été incapable de répondre aux questions de la députée de Québec solidaire, selon les dires de cette dernière.

La politicienne voulait savoir si Recyc-Québec avait fait une analyse de cycle de vie sur les masques, mais aussi si elle serait publiée. De plus, elle a aussi demandé à M. Campeau si l’INSPQ étudiait la possibilité d’utiliser des masques réutilisables.

«Que le gouvernement ait voté contre cette motion est une chose, mais qu’il soit incapable de faire un suivi sur les gestes mis en place pour minimiser l’impact environnemental des masques à usage unique en est une autre. Cela démontre le peu d’intérêt de la CAQ sur cette question», déplore-t-elle.

Selon Mme Ghazal, il est urgent de se pencher sur la question du recyclage des masques pour minimiser le plus que possible leur impact sur l’environnement.

Mise à jour

Une ACV sur les masques est en cours de réalisation par Recyc-Québec, a confirmé la porte-parole de Recyc-Québec, Brigitte Geoffroy, dans un courriel envoyé à Métro. Le mandat aurait été octroyé au Centre international de référence sur le cycle de vie des produits, procédés et services (CIRAIG) en avril. Les premiers résultats sont attendus en juin et ils seront publiés.

Articles récents du même sujet