Le Plateau-Mont-Royal

La rue Saint-Grégoire désormais plus verte et plus accessible

La nouvelle piste cyclable et les nouveaux végétaux de la rue Saint-Grégoire. Photo: Quentin Dufranne/Métro Média

La Ville de Montréal a annoncé le 10 septembre dernier la réouverture de la rue Saint-Grégoire après deux années de travaux, qui ont permis un important verdissement de la rue et un aménagement plus inclusif, qui accueille différents moyens de locomotion.

Le projet de réaménagement commencé à l’été 2019 et couvrant 16 intersections a permis un réaménagement complet de la rue pour la somme de 34,2 M$.

Les nouvelles installations comprennent l’aménagement d’une piste cyclable protégée et intégrée au réseau de circulation, l’enfouissement de fils électriques, la réhabilitation du réseau d’égout et d’aqueduc qui était à l’origine des travaux ainsi que la mise aux normes de feux de circulation.

Une rue plus verte qui pourrait en inspirer d’autres

Le réaménagement de la chaussée s’est accompagné d’un verdissement de la rue. Près de 80 nouveaux arbres et 1800 vivaces ont ainsi été plantés pour faire de la rue Saint-Grégoire une rue plus verte, répondant ainsi aux besoins environnementaux.

«Je trouve que c’est une bonne chose si on parle de planter des arbres, en plus si proche du parc Laurier, explique Marie-Ève, une résidente de Rosemont qui emprunte chaque jour la rue Saint-Grégoire. On a besoin d’espaces verts et c’est ce qui fait la force de la Ville de Montréal.» La Ville de Montréal a salué la réouverture de la rue Saint-Grégoire et son verdissement comme étant un projet à part entière dans les efforts menés relativement aux enjeux climatiques.

Poteaux électriques sur le trottoir entre la rue Pauline-Julien et l’avenue Christophe-Colomb – Quentin Dufranne/Métro Média

«La nouvelle rue Saint-Grégoire est un exemple parfait de ce qui peut être fait en la matière et la concrétisation de ce projet est en adéquation avec notre Plan climat 2020-2030», a expliqué dans un communiqué de presse le responsable de la mobilité au comité exécutif, Éric Alan Caldwell.

Pour le maire de l’arrondissement du Plateau-Mont-Royal, Luc Rabouin, l’augmentation de la végétation lors de travaux de réaménagement est essentielle pour l’arrondissement et est une pratique systématique depuis près de 12 ans, a-t-il confié dans une entrevue accordée à Métro.

Une réouverture qui se faisait attendre pour certains résidents

Bien que les nouveaux réaménagements ravissent les résidents, la durée des travaux est déplorée par certains.

Pour Marc F. Tremblay, un résident de la rue Saint-Grégoire, les travaux ont duré trop longtemps en regard de leur ampleur.

Le maire de l’arrondissement a cependant expliqué que les travaux ont été faits dans les temps prévus et que la saison hivernale, combinée aux importants travaux souterrains, explique cette durée de deux années.

Marc  F. Tremblay déplore aussi des problèmes logistiques concernant les nouveaux réaménagements de la rue Saint-Grégoire. 

Selon lui, l’absence de feu de signalisation pour vélo au croisement des rues de Brébeuf et Saint-Grégoire représente un danger pour les piétons, notamment pour les personnes âgées.

Pour ce riverain qui emprunte chaque jour cette rue, les nouvelles installations ne sont pas adaptées aux personnes à mobilité réduite.

«Les poteaux d’Hydro sont en plein milieu du trottoir, dit-il. Comment une personne en chaise roulante peut-elle se promener?»

En effet, le trottoir entre la rue Pauline-Julien et l’avenue Christophe-Colomb est jalonné de poteaux électriques en son centre.

Le maire a répondu à cette inquiétude en expliquant qu’Hydro-Québec a été mandatée pour déplacer ces poteaux à l’été 2023, ajoutant qu’en attendant leur déplacement, les personnes à mobilité réduite peuvent toujours emprunter le trottoir face et la piste cyclable de l’autre côté de la rue Pauline-Julien qui longe le parc Laurier.

Articles récents du même sujet