Le Plateau-Mont-Royal

Les ateliers Happy Sing: Chanter bien ou mal, mais chanter heureux

Alexandra Varakine
Alexandra Varakine Photo: Quentin Dufranne / Métro Média

Alexandra Varakine est chanteuse professionnelle depuis une vingtaine d’années. C’est dans l’objectif de partager les bienfaits du chant qu’elle a créé l’atelier Happy Sing. Ses ateliers permettent aux personnes sans formation de chant de chanter dans un environnement sans jugement et où l’épanouissement prend la place de la technique.

Le chant a toujours eu une place importante dans la vie de cette Française d’origine. C’est sur les bancs de l’école, lors des cours de chorale, que le désir de devenir chanteuse est apparu. Alexandra Varakine a longtemps été chanteuse professionnelle à Paris, où elle interprétait notamment de la variété française pour la compagnie des Bateaux de Paris.

Après sept ans à Dubaï, où elle chantait dans des événements de divertissement et des concerts privés, et après un tour du monde, elle et sa famille ont décidé de poser  leurs bagages à Montréal en mars 2020 dans le quartier du MileEnd.

C’est malheureusement dans un Montréal culturel en pause dû aux restrictions sanitaires qu’Alexandra Varakine se retrouve. Alors que l’idée était déjà présente dans son esprit, Alexandra s’est donc servie de ce temps pour définir le format de ses ateliers pour qu’ils reflètent sa philosophie.

Des ateliers de chant pour le bien-être

C’est lorsque les restrictions sanitaires se sont assouplies en juin 2021 qu’Alexandra Varakine a commencé ses premiers ateliers. Avec Happy Sing, on ne parle pas de «cours de chant», mais bien d’ateliers. Ce détail qui peut paraître anodin en dit pourtant long sur la philosophie de sa créatrice.

Les ateliers d’Alexandra Varakine se veulent sans jugement. Ils représentent un espace bienveillant d’expression pour se sentir bien et où la liberté règne sans contraintes. On n’y cherchera donc pas la perfection, mais plutôt la liberté de chanter indépendamment des qualités de chant.

«Ce que je voulais mettre en avant, c’est le plaisir de chanter», explique-t-elle.

Selon elle, ses ateliers ciblent des personnes qui ont envie de chanter, mais qui n’osent pas. Au fil des séances, elle essaye de transmettre aux participants cette confiance en soi qui lui est chère en mettant de l’avant le dépassement personnel.

C’est avec une grande satisfaction qu’Alexandra constate au fil des mois l’épanouissement de ses participants, qui étaient arrivés gênés de chanter et sont désormais fiers et épanouis, et ce, peu importe leurs qualités de chanteur.

«[Pendant les ateliers], ce sont deux personnes qui se rencontrent et qui partagent cet amour du chant», dit-elle.

Des ateliers flexibles et centrés sur la personne

Dans ses ateliers, Alexandra Varakine met l’accent sur la flexibilité et elle essaye de développer au maximum un aspect communautaire.

Il n’y a pas de répertoire musical imposé ni de façon précise d’interpréter une chanson. Comme le précise Alexandra, «tout est focalisé sur les envies des participants». Les participants peuvent donc lui demander de chanter du jazz, de la pop ou même de la variété française, et ce, dans différentes langues.

Le studio où ont lieux les ateliers Happy Sing. Photo: Gracieuseté/Alexandra Varakine

Les ateliers Happy Sing sont individuels. Ils durent environ une heure à raison d’une fois par semaine, avec un minimum de deux fois par mois. Ils sont ouverts aux adolescents jusqu’aux séniors et offerts à un prix abordable.

Son désir d’échange et d’épanouissement ne s’arrête pas là, et c’est donc naturellement qu’Alexandra Varakine a mis en place des «apéros» entre les différents participants afin de les faire se rencontrer et échanger entre eux.

Lors de ces échanges, l’idée lui est venue de rassembler les participants. Elle a donc proposé à celles et ceux qui étaient intéressés par l’idée, de créer ensemble un concert. L’événement aura lieu prochainement dans un café du Mile End.  Chacun des participants y chantera deux chansons, avec des duos, et Alexandra elle-même y chantera.

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez chaque semaine, un résumé de l’actualité du Plateau – Mont-Royal.

Articles récents du même sujet