Le Plateau-Mont-Royal
13:14 10 avril 2015 | mise à jour le: 10 avril 2015 à 13:48

14 nouvelles ruelles vertes dans le Plateau

14 nouvelles ruelles vertes dans le Plateau
Photo: Collaboration spéciale/Marianne Giguère

Des efforts seront mis en œuvre pour verdir l’arrondissement du Plateau-Mont-Royal, à nouveau cet été, avec l’aménagement de 14 nouvelles ruelles vertes.

L’arrondissement a reçu 21 demandes et en a choisi 14, soit près d’un projet sur deux.

«C’était important pour nous de choisir des projets que la communauté voulait vraiment et autour desquels il y avait une véritable mobilisation des citoyens. Lors des premières implantations de ruelles vertes, il y a eu des cas où deux ou trois riverains récoltaient quelques signatures, mais au final, les résidents étaient beaucoup divisés. L’écoquartier se trouvait à gérer plus de chicanes de voisins qu’autre chose. Ce n’est pas ce qu’on veut», indique la responsable du dossier verdissement pour l’arrondissement, Marianne Giguère.

Le coût total de l’aménagement de ces espaces est de 400 000 $. Sur ce montant, l’entreprise Les Terrassements Multi-Paysages s’est vu octroyer un contrat de 132 816,78 $. Un total de 1300 m2 d’asphalte sera retiré et remplacé par des végétaux.

Dans les ruelles vertes, trois mètres d’asphalte seront préservés pour permettre la circulation automobile. Les végétaux, dont plusieurs arbres et plate-bandes, sont aménagés le long des clôtures sur l’espace restant. Dépendamment de la largeur des ruelles, elles sont plus ou moins verdies.

Sur les 14 ruelles vertes, sept seront des tronçons champêtres. Dans le cas des tronçons, l’asphalte est complètement retirée, sur une entrée de ruelle et remplacée par de la végétation, ainsi qu’un petit sentier de gravier pour les marcheurs. La circulation n’est donc plus accessible sur la portion du tronçons

«Plusieurs ruelles étaient très larges et n’avaient pas d’arbres avant l’intervention des citoyens, avec notre collaboration. On veut aménager des milieux de vie plutôt que des milieux de chars(sic)», affirme Mme Giguère.

La plupart des projets sélectionnés avaient des plans très précis en terme arboricole.

«Plusieurs résidents nous fournissent des plans à l’ordinateur très bien faits. Dans les premiers projets, dont le plus ancien remonte à 1981, les aménagements étaient moindres. Il y avait seulement quelques bacs qui ont été abandonnés et sont aujourd’hui en mauvais état. Maintenant, ce sont plutôt des plantations qui peuvent vivre d’elles-mêmes», continue la conseillère de l’arrondissement dans Jeanne-Mance.

Au total, on compte 60 ruelles vertes pour l’arrondissement. Depuis l’arrivée de Projet Montréal en 2009, 19 ont été aménagées, ce qui représente 32 % du nombre total. Ce pourcentage grimpera à 45 % avec l’aménagement des nouveaux tronçons de verdure cet été.