Mercier & Anjou
16:11 8 juin 2020 | mise à jour le: 8 juin 2020 à 16:32 temps de lecture: 3 minutes

Le député de Bourget veut une circonscription Camille-Laurin 

Le député de Bourget veut une circonscription Camille-Laurin 
Photo: Fonds Ministère des Communications - BAnQ QuébecCamille Laurin est élu une première fois député de Bourget en 1970.

Le député provincial Richard Campeau ouvre la porte à changer le nom de la circonscription électorale de Bourget afin d’honorer la mémoire du docteur Camille Laurin, «le père de la loi 101».

«J’ai commencé à lancer l’idée pour voir un peu la réaction des gens. À voir le nombre de questions que j’ai reçues, la réaction à l’air pas mal bonne», avance M. Campeau en entrevue avec Métro.

Selon Richard Campeau, ce changement de nom serait «une bonne idée» compte tenu du passé nationaliste de l’est de Montréal.

«Ce n’est pas pour rien que les gens du Parti québécois y ont été élus pendant un bon bout de temps», souligne M. Campeau, rappelant que le nom de Camille Laurin est intimement associé à la loi 101.

Souverainiste convaincu, le psychiatre Camille Laurin est élu une première fois député de Bourget en 1970. Il devient ministre d’État au Développement culturel à la suite de l’élection du gouvernement péquiste de René Lévesque en 1976.

Il obtient alors le mandat de piloter la création d’une nouvelle loi linguistique qui remplacerait celle du gouvernement de Robert Bourassa. Au printemps suivant, il dépose à l’Assemblée nationale la Charte de la langue française (Loi 101).

Hormis une pause de trois ans, Camille Laurin siège en tant que député de Bourget de 1970 à 1985. Il y revient en 1994 pour un dernier mandat.

Un long processus

Pour changer la dénomination d’une circonscription électorale, il faut passer par le Directeur général des élections du Québec.

«On peut le faire de deux façons, explique M. Campeau. On peut faire la demande juste après la prochaine élection et ça prend bien du temps. Ou bien, on peut passer par un projet de loi. Il y a des avantages et des désavantages dans les deux cas.»

C’est la première voie qui avait été utilisée par la députée Marie Montpetit lorsqu’en 2016, elle a soumis l’idée de changer le nom de la circonscription Crémazie afin d’honorer la mémoire de Maurice Richard. Le changement de dénomination s’est fait en 2018.

«Il faut aller chercher l’assentiment parce que le directeur des élections ne change pas un nom parce que ça tente un candidat. Il va le changer parce qu’il a de bonnes raisons.»

— Richard Campeau

Maintenant que l’idée est lancée, Richard Campeau compte aller chercher l’assentiment de l’hôtel de ville et de groupes connus, comme la chambre de commerce.

«On pourrait en faire un enjeu pour une prochaine campagne électorale», a-t-il ajouté.

Circonscription de Bourget

La circonscription de Bourget est nommée ainsi en l’honneur d’Ignace Bourget, évêque de Montréal de 1840 à 1876.

Articles similaires