Hochelaga-Maisonneuve
13:53 22 décembre 2020 | mise à jour le: 22 décembre 2020 à 16:01 temps de lecture: 3 minutes

Rona Des Ormeaux: une initiative des gens du coin

Photo: Frédéric Hountondji/Métro MédiaPascal Ferland, Bruno Paradis et Michèle Rivard, trois des actionnaires de Rona Des Ormeaux

Un magasin Rona a ouvert ses portes depuis le début du mois de décembre dans le quartier Mercier-Est, au 2885 de la rue Des Ormeaux, à la place de Tapis Gagnon ayant fermé après 40 ans de service.

Son aire de vente a 5700 pieds carrés. On y offre plus de 10 000 articles variés, sans compter ceux disponibles sur la Toile, car les clients peuvent aussi acheter en ligne.

Le commerce se positionne comme une quincaillerie locale où les citoyens viendraient magasiner, mais aussi comme une destination pour approvisionner les entrepreneurs du quartier.

Michèle Rivard, une des actionnaires de ce Rona affilié, a dit qu’ils ont cherché le maximum de produits dans chacune des catégories de quincaillerie afin d’offrir une gamme d’articles aux clients.

Ils ont grandi dans le quartier

Le choix de Mercier-Est (Tétreaultville) pour abriter le commerce s’explique par le fait que quelques-uns de ses actionnaires ont grandi dans le quartier. Ils ont alors décidé d’investir dans leur communauté.

«On achète beaucoup local les produits qu’on a en magasin et on fait travailler des gens d’ici. On a 15 employés qui sont presque tous du quartier et qu’on a embauchés durant la pandémie, donc dans un contexte de crise. Il faut bien le faire», se félicite Pascal Ferland, un des actionnaires.

«On est des gens du coin qui veulent faire travailler les gens du coin», résume, pour sa part, Bruno Paradis, un autre actionnaire.

M. Ferland est par ailleurs administrateur dans un organisme à but non lucratif prenant en charge des personnes vivant avec une déficience intellectuelle. Il fait déjà des démarches pour que l’une d’elles vienne travailler dans le magasin.

Implication

Mme Rivard souligne que leur commerce va beaucoup s’impliquer dans la communauté. «Au printemps, on va faire une grosse murale sur le mur extérieur avec des artistes locaux et les gens de l’arrondissement, en partenariat avec l’Éco-quartier», informe-t-elle.

Quant aux résidents, ils saluent l’arrivée dans le secteur d’un nouveau commerce.

«Ça aide», reconnaît Luc Beaulieu qui voulait y acheter un aérateur. Suzanne Ferland souligne que Rona vient diversifier l’offre de service dans le quartier. «Il y en a déjà quelques-uns dans la place. Si je ne trouve pas quelque chose à une place, je vais le trouver dans l’autre», avoue-t-elle.

L’ouverture officielle du magasin est prévue pour le printemps prochain, en présence de hauts dirigeants de Rona. On annonce à cette occasion, la création d’un événement spécial dans le quartier.

Articles similaires