Mercier & Anjou
13:34 25 décembre 2020 | mise à jour le: 25 décembre 2020 à 13:34 temps de lecture: 3 minutes

Mercier: des maisons égayées durant les fêtes

Photo: Frédéric Hountondji/Métro MédiaLes maisons sont richement décorées dans l'espoir de faire oublier un peu l'actualité déprimante de la Covid-19 dans Mercier-Ouest

Les façades des maisons brillent à Mercier-Ouest. C’est ce que vous verrez en vous offrant une promenade nocturne dans les rues de ce quartier de l’arrondissement de Mercier-Hochelaga-Maisonneuve par ce temps des Fêtes.

Dans le contexte de pandémie, les résidents redoublent d’imagination pour rendre leur cadre de vie plus gai.

Les décorations se déclinent en sapins, en bonhommes de neige, en cannes de Noël, en fleurs et autres. Elles ceinturent aussi les troncs d’arbre, donnant ainsi aux trottoirs une gaieté festive. Une chose est certaine, actuellement, les rues de Mercier-Ouest ne laissent aucune place à la morosité.

La maison où vivent Lucie Ratté et Michael Gallagher s’attire bien des regards dans ce décor inhabituel. De longues guirlandes rouges et blanches surmontées d’une couronne ornent leur façade.

«On fait ça depuis au moins 15 ans. On allume chaque jour à 16h et quand les gens passent ils disent: « Que c’est beau cette décoration! ». Nous la laisserons en place jusqu’au 6 janvier», informe Mme Ratté.

Après, elle va ranger soigneusement toutes ces lumières et les fera ressortir l’an prochain en y rajoutant quelques nouveaux accessoires. La mère de famille prendra soin d’écrire sur les cartons quelle partie de la façade chaque guirlande décore. Ainsi, le redéploiement lui sera plus facile.

De la lumière pour faire oublier la pandémie

Les propriétaires des maisons font remarquer qu’avec la Covid-19 et son actualité déprimante, il importe d’illuminer davantage la vie.

Le petit Marcus et son père Gabriel était en pleine installation de leur décoration quand nous les avons vus. «C’est super le fun! À défaut d’être pris habituellement dans notre maison, on décore dehors. Ça nous permet de mettre un peu plus de couleurs, c’est un beau quartier pour les familles», se réjouit le père, et l’enfant d’enchaîner: «C’est avec un très grand plaisir que je fais ça.»

M. Gallagher réalise que cette année, il y a plus de maisons décorées qu’avant. «Habituellement, il y a moins de décorations que ça, il y en a beaucoup cette année. D’après moi, faute de fêter, ils vont fêter avec les lumières», a-t-il avancé.

Politis qui vit dans le même quartier que lui, est fier de voir sa maison balayée par un magnifique faisceau lumineux, qui se déplace sur les murs de la façade. «Il faut faire quelque chose pour éveiller l’esprit en temps de pandémie», reconnaît-il.

Comme lui, plusieurs propriétaires de Mercier-Ouest ne sont pas prêts de décrocher de la magie des décorations. Cela fait croire aujourd’hui que dans les rues, toutes ces maisons appartiennent au père Noël.

Articles similaires