Mercier & Anjou
22:51 25 décembre 2020 | mise à jour le: 25 décembre 2020 à 22:51 temps de lecture: 3 minutes

Cinq bonnes nouvelles de 2020 dans Mercier et Anjou

Photo: Frédéric Hountondji/Métro MédiaLe SAC Anjou et le CHORRA se mobilisent pour faire face au défi alimentaire à Anjou

L’année qui s’achève n’a pas été seulement porteuse de mauvaises nouvelles générées par la pandémie de Covid-19 avec son lot de confinement et d’impacts sur la vie sociale et professionnelle. Elle a aussi été celle de bonnes nouvelles découlant d’initiatives portées par des gens inspirants.

Des cartes postales pour briser l’isolement

Dans le cadre du projet Anjou pour tous, une cinquantaine d’élèves des écoles d’Anjou ont envoyé des cartes postales aux aînés sur lesquelles ils ont inscrit de bons mots visant à les encourager et à briser leur isolement. En retour, les aînés ont répondu aux jeunes grâce à ce projet intergénérationnel et interculturel.

Le projet a été initié par le Centre humanitaire  d’organisation de ressources et de référence d’Anjou (CHORRA) en partenariat avec le ministère de l’Immigration et de la Francisation et la Ville de Montréal.

Les enfants font la cuisine en direct

Un atelier culinaire virtuel pour les enfants de 2 à 5 ans a eu lieu dans Mercier-Hochelaga-Maisonneuve. L’activité était organisée à l’occasion de la Journée mondiale de l’enfance et de la Grande semaine des tout-petits.

L’événement était en direct sur les pages Facebook des bibliothèques Langelier, Hochelaga, Mercier, Maisonneuve, des deux maisons de la culture de l’arrondissement, de Solidarité Mercier-Est, de l’École et les arts, de Mercier-Ouest: Vie de quartier et du Collectif petite enfance. Ces organismes ont collaboré au projet avec l’arrondissement de MHM.

Le SAC Anjou et le CHORRA relèvent le défi alimentaire

Le nombre de familles défavorisées qui ont recours aux banques alimentaires à Anjou a augmenté passant de près de 200 à plus de 500 personnes.

Le Service d’aide communautaire Anjou (SAC Anjou) et le Centre humanitaire d’organisation de ressources et de référence d’Anjou (CHORRA), qui sont, dans l’arrondissement, les deux organismes à offrir le service de banque alimentaire durant la période de Covid se sont mobilisés pour faire face à la situation, aux côtés de l’arrondissement d’Anjou.

Les Sentinelles bénévoles à l’œuvre

Le réseau des Sentinelles de Mercier-Ouest quartier en santé (MOQS) a distribué 1600 brochures ainsi que 350 masques et 150 flacons de gel désinfectant dans le cadre de la sensibilisation à la Covid-19.

Les Sentinelles bénévoles ont parcouru le quartier pour demander des nouvelles des gens et leur remettre des prospectus les informant sur les ressources disponibles. Elles ont fait, entre autres, de la sensibilisation au port du masque, au lavage des mains ou encore au dépistage. Le projet a visé surtout les personnes isolées.

Le Chez-nous de Mercier-Est et la mairesse

Valérie Plante, mairesse de Montréal, a tenu une visioconférence avec les aînés de l’organisme Le Chez-nous de Mercier-Est. Les enjeux de la mobilité étaient au cœur des échanges.

Les aînés ont rappelé les défis auxquels ils sont confrontés chaque jour dans leur secteur. La modification du trajet de l’autobus 26 sur la rue Hochelaga, les horaires des lignes 22, 28 et 185, le chevauchement des autobus 26 et 185, l’inaccessibilité des infrastructures et des arrêts d’autobus pour les personnes à mobilité réduite…sont autant de problèmes soulevés par ces aînés.

Articles similaires