Mercier & Anjou
17:20 2 juillet 2021 | mise à jour le: 2 juillet 2021 à 17:20 Temps de lecture: 2 minutes

La Place Chaumont, «le berceau d’Anjou»

La Place Chaumont, «le berceau d’Anjou»
Photo: Frédéric Hountondji/Métro MédiaLa Place Chaumont est un investissement de 7 millions de dollars.

La Place Chaumont, qui représente un investissement de 7 millions de dollars, reste l’une des merveilles de l’arrondissement d’Anjou. Les Angevins en tirent une grande fierté.

Les travaux, achevés depuis l’an dernier, s’inscrivaient dans le cadre de la revitalisation de l’avenue de Chaumont. Ils étaient évalués à plus de 7 millions dollars, 80% du financement était assuré par la Ville de Montréal et 20% par l’arrondissement d’Anjou.

Le chantier a consisté, entre autres, à poser le pavé uni, réaménager les intersections, installer les lampadaires, le mobilier urbain, de nouvelles conduites d’égout et d’aqueduc ainsi qu’à planter des arbres.

Cette revitalisation a été réalisée en deux grandes étapes. La première phase concernait le tronçon entre le boulevard Roi-René et Des Ormeaux et la deuxième, la section comprise entre la rue Des Ormeaux et l’avenue Rhéaume.

Revitalisation de la Place Chaumont et les commerces

L’arrondissement d’Anjou et la Ville de Montréal voulaient ainsi optimiser l’occupation du sol, maintenir une mixité d’usages, enrichir l’offre commerciale, développer les réseaux de mobilité active, renforcer le verdissement et réduire les îlots de chaleur.

«Le gros du projet était de rendre la Place Chaumont accessible aux personnes en chaise roulante, parce qu’il y a des commerces qui avaient deux marches, d’autres cinq», faisait remarquer Luis Miranda, maire de l’arrondissement. Grâce à cette revitalisation, la situation a été corrigée dans la majorité des cas.

L’objectif avoué à travers les travaux est d’amener également de nouveaux commerces à s’installer à la Place Chaumont, laquelle est qualifiée par M. Miranda de «berceau d’Anjou».

La Place sert de vitrine à l’arrondissement. Durant la période des Fêtes, l’endroit où se trouvent plusieurs commerces et services locaux ainsi que l’église Saint-Conrad, avait accueilli la station hivernale L’oasis d’hiver. C’était la principale activité proposée aux résidents et aux visiteurs d’Anjou pour le temps des Fêtes. 

La station se présentait sous la forme d’un parcours, dynamique vivant, chaleureux, festif et parsemé de sapins ainsi que de palmiers. Les citoyens s’étaient promenés sur le site à côté des sapins et palmiers, sous la magie des lumières et en musique.

Articles similaires