Mercier & Anjou
13:44 7 juillet 2021 | mise à jour le: 7 juillet 2021 à 13:45 Temps de lecture: 3 minutes

Les Draperies de l’Est, une institution sur la rue Hochelaga

Les Draperies de l’Est, une institution sur la rue Hochelaga
Photo: Frédéric Hountondji/Métro MédiaL'entreprise Les Draperies de l'Est a été fondée en 1952

Les Draperies de l’Est fait partie des plus vieilles entreprises commerciales opérant aujourd’hui sur la rue Hochelaga dans Tétreaultville. Fondée en 1952, elle est spécialisée dans l’habillage des fenêtres et de lits, plus précisément dans les rideaux, stores et couvre-lits.

L’histoire de l’entreprise a débuté sur la rue Sainte-Catherine où elle a été créée par Eva Duquette et Lionel Paquin. En 1982, Michel Lessard, qui y a travaillé à titre d’installateur et de décorateur l’a rachetée pour en devenir le propriétaire.

Il a transféré alors Les Draperies de l’Est sur la rue Hochelaga parce que Tétreaultville est son quartier. Il y est né et y a passé une bonne partie de sa vie. Il le considère aussi comme un beau quartier résidentiel avec une bonne clientèle. Aujourd’hui, sa fille Mylène Lessard est la vice-présidente de l’établissement.

Elle trouve que le chemin parcouru est long, riche en expériences et en innovations.

«Quand mon père était arrivé dans Les Draperies de l’Est, c’étaient beaucoup les rideaux et ensuite il a introduit les stores verticaux, qui sont maintenant déjà passés au classique. Après ça, on a évolué vers les toiles solaires, les toiles opaques, des toiles à rouleau, les toiles alternées et on retourne avec les voilages», retrace Mme Lessard.

Programmation des toiles

En près de 70 ans d’existence, l’entreprise a connu une grande évolution. Celle-ci ne se limite pas aux matériaux utilisés. Elle concerne également la méthode de travail avec l’introduction de la domotique et de la motorisation.

«Au niveau de la motorisation, on peut avoir des stores qui fonctionnent avec une télécommande de façon très abordable. On peut même les faire fonctionner avec notre montre intelligente, notre tablette, par commande vocale», fait valoir Mme Lessard.

La programmation a aussi fait son entrée dans la pratique. «Ce qui est le plus fun encore c’est quand on a des minuteries, comme ça la toile se lève à la même heure que notre cadran va sonner.» Elle indique qu’avec la programmation, la toile descend à l’heure voulue quand il commence à faire noir.

Les Draperies de l’Est ont une clientèle résidentielle autant que commerciale. Le volet résidentiel concerne les visites en boutique, les services à domicile et la consultation par courriel.

«L’autre moitié de notre clientèle, c’est des clients commerciaux, on va faire des soumissions sur des appels d’offres avec des entrepreneurs généraux», rapporte Mme Lessard qui insiste sur l’importance du service personnalisé.

L’entreprise travaille aussi avec des édifices du centre-ville tels que la Maison olympique canadienne, la Place Ville-Marie, le Complexe Desjardins, le 1000 de la Gauchetière, le 500 René-Lévesque Ouest,  la Place des Arts, l’Industrielle Alliance, et bien d’autres.

Articles similaires