Mercier & Anjou

Le Croc Bouffe revient en force dans l’est de Montréal

Après une petite remise en question au printemps, l’instigateur des Croc Bouffe a finalement décidé d’étendre ses activités dans plusieurs quartiers de la métropole.

Pour l’occasion, Mael Lalancette a amélioré ces mini-garde-mangers où les résidents d’un quartier peuvent déposer des denrées alimentaires afin de les partager avec les moins nantis.

Plus grandes, plus solides, ces Croc Bouffe «nouvelle génération» permettront d’accueillir une quantité plus volumineuse de denrées et de mieux résister aux intempéries.

Un nouveau logo a même été conçu pour cette deuxième phase du projet, une création de l’artiste Joz, conjointe de Mael.

En plus d’avoir ajouté un Croc Bouffe dans l’arrondissement de Rivière-des-Prairies–Pointe-aux-Trembles et dans le quartier Saint-Justin, Mael Lalancette souhaite additionner rapidement des «points de service» dans d’autres arrondissements tels que Montréal-Nord, Villeray–Saint-Michel–Parc-Extension ou encore Ville-Marie.

Il pense même proposer son projet à d’autres municipalités d’ici trois ans.

Pourtant, Mael avait annoncé en avril vouloir mettre fin au projet, découragé par des problèmes de vandalisme et de commentaires négatifs sur les réseaux sociaux.

«Après des discussions avec différentes personnes, on a compris où étaient les failles de l’ancien modèle, ce qui nous a amenés à créer le nouveau modèle de Croc Bouffe», raconte Mael.

On a aussi beaucoup parlé avec Mme Baril [Marie-Claude Baril, conseillère d’arrondissement du district de Pointe-aux-Trembles], qui nous a littéralement proposé de trouver des solutions pour avoir du financement de la Ville.

Mael Lalancette, instigateur de Croc Bouffe

Un projet «vraiment inspirant»

Interrogée par Métro, la conseillère Marie-Claude Baril a expliqué qu’elle a approché Mael après avoir vu une publication sur les réseaux sociaux mentionnant qu’il envisageait d’abandonner son projet, qu’elle trouve «vraiment inspirant».

«Comme ils ne sont pas un OBNL [organisme à but non lucratif] et ne peuvent pas être financés directement, on voulait voir si l’on pouvait les aider à développer un OBNL», a précisé la conseillère.

Une rencontre a aussi eu lieu avec un organisme afin d’évaluer la possibilité que ce dernier chapeaute le projet.

Marie-Claude Baril a également trouvé du bois gratuit pour la construction de Croc Bouffe par le biais du groupe Facebook d’échanges et de dons As-tu ça toi? RDP-PAT, qu’elle gère depuis quelques années.

«J’aime beaucoup les initiatives citoyennes, quand les idées viennent des gens», soutient l’élue de Projet Montréal.

Personne n’est à l’abri de manquer de nourriture sur sa table. Je trouvais ça important de soutenir son projet pour qu’on développe la résilience des quartiers et lutte contre l’insécurité alimentaire.

Marie-Claude Baril, conseillère d’arrondissement du district de Pointe-aux-Trembles

Le visage de la faim

Mael Lalancette a bien connu l’insécurité alimentaire. Une réalité qui l’a d’ailleurs inspiré à lancer son projet l’été dernier.

«J’ai été quelqu’un qui a connu la faim. Je viens d’une famille relativement pas très riche, se remémore Mael. Après, entre mes problèmes de drogues et d’alcool, la rue et les logements à prix modique, la faim a souvent été là. J’ai souvent eu des mois où j’avais juste 20$ pour me nourrir.»

Mael explique que les organismes communautaires l’ont grandement aidé, mais que la situation a évolué depuis.

Je vois le visage de la faim changer beaucoup avec les augmentations à gauche et à droite. On voit des personnes qui font des 40 000$ par année ne plus avoir d’argent pour manger après avoir payé leur loyer et leur voiture.

Mael Lalancette, instigateur de Croc Bouffe

Face à ce nombre grandissant de personnes ayant besoin d’aide alimentaire, au point que les organismes communautaires ne suffisent plus à la demande, Mael espère que les Croc Bouffe permettront à certaines d’entre elles d’avoir accès à de la nourriture.

Afin de payer les matériaux pour la construction des prochains Croc Bouffe, une collecte de fonds est en cours: https://bit.ly/3Qgf2PT.

Avec la collaboration de Coralie Hodgson

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez chaque semaine, un résumé de l’actualité de Mercier & Anjou.

Articles récents du même sujet