Actualités

Montréal-Nord aura accès à plus d’installations sportives intérieures

Montréal-Nord aura accès à plus d’installations sportives intérieures
Photo: Archives Métro Média

Les élus de Montréal-Nord ont approuvé une entente avec la CSPI pour le partage d’installations et d’équipements scolaires avec la Ville de Montréal, dans l’optique d’en faire profiter un plus grand nombre de citoyens.

«Cela va nous permettre de rendre beaucoup plus facile l’accès aux gymnases, arénas, ou aux piscines. Cela va changer beaucoup de choses», promet Claudel Toussaint, directeur de la culture, des sports, du loisir et du développement social pour l’arrondissement de Montréal-Nord.

Pour l’heure, l’arrondissement loue les installations de la CSPI moyennant une contrepartie financière, pour ensuite en faire bénéficier les clubs sportifs et les organismes communautaires. Avec cette nouvelle entente, la contrainte financière disparait et tous les équipements de la CSPI pourront désormais être utilisés gratuitement par l’arrondissement.

«Montréal-Nord est doté de peu d’installations sportives d’intérieur, et avec la contrainte financière, nous ne pouvons en louer qu’un petit nombre, souligne M. Toussaint. Avec ce nouvel accord, nous pourrons avoir accès à toutes les infrastructures scolaires de l’arrondissement. Cela va nous permettre de dégager beaucoup plus de plages horaires pour nos organismes.»

L’arrondissement pourra donc négocier plusieurs créneaux pour les organismes et clubs sportifs qui souhaiteraient les utiliser, en dehors des heures où les équipements sont occupés par les établissements scolaires. Pour Wilmann Edouard, coordonnateur de projet à la Coop Multisport Plus, cette entente est une excellente nouvelle.

«Le problème qui se posait pour l’instant à Montréal-Nord, c’était celui de la disponibilité, souligne-t-il. Nous prenons en charge des enfants âgés de 6 à 12 ans et les seules plages disponibles étaient le soir après 7h, ce qui faisait beaucoup trop tard pour des enfants de cet âge. C’est une super nouvelle.»

Même son de cloche chez Oscar Elimby, qui dirige l’organisme jeunesse Mener Autrement, et qui emmène fréquemment ses jeunes faire du soccer et de l’athlétisme dans les écoles Henri-Bourassa et Le Carignan.

«Plus de plages horaires, c’est évidemment très positif, explique le directeur. J’espère juste qu’il y aura une distribution équitable entre tous les organismes, ce qui n’est pas forcément le cas actuellement.»

En contrepartie de cet accord, l’arrondissement, propriétaire des terrains extérieurs, s’engage à les mettre gratuitement à disposition des clientèles des commissions scolaires.

Pas uniquement à Montréal-Nord
L’entente, qui a été passée entre tous les arrondissements de Montréal et les cinq commissions scolaires de l’île, a été qualifiée d’«historique» par la mairesse Valérie Plante lors de son annonce le 21 août dernier en présence du ministre de l’Éducation, du loisir et du sport de l’époque, Sébastien Proulx.

Selon l’administration municipale, l’accord a pour but de contribuer au développement des quartiers et des milieux de vie montréalais, à la réussite scolaire et à l’adoption de saines habitudes de vie. Il concerne les infrastructures déjà en place, mais s’appliquera également à celles qui seront construites à l’avenir. Les négociations avec la commission scolaire devraient se terminer au plus tard à l’automne 2019 et l’entente devrait être effective à partir de cette date.