Montréal-Nord
11:54 17 décembre 2019 | mise à jour le: 17 décembre 2019 à 12:20 temps de lecture: 3 minutes

Préparation d’un Noël magique pour des élèves nord-montréalais

Préparation d’un Noël magique pour des élèves nord-montréalais
Photo: Olivier Faucher - Métro Média

Dimanche dernier, le gymnase de l’école Saint-Vincent-Marie s’est transformé en véritable fabrique du père Noël, alors que des dizaines de lutins bénévoles ont trié plus de 800 cadeaux qui seront offerts aux élèves. Derrière chaque paquet se cache le geste de générosité d’un inconnu qui souhaite s’assurer qu’un petit Nord-Montréalais puisse vivre la magie de Noël.

Le lutin en chef, c’est Fanny Gendron, enseignante de cinquième année. Si le projet existe, c’est grâce à sa bonne idée qu’elle a décidé de mettre en œuvre d’abord à l’école Jules-Verne, puis à l’école Saint-Vincent-Marie.

Plus de 800 cadeaux ont été triés dans le gymnase de l’école Saint-Vincent-Marie, dimanche.

«On veut permettre à chaque enfant d’avoir un cadeau pour Noël, explique-t-elle. Ce n’est pas dans toutes les cultures qu’on offre des cadeaux dans les temps de Noël et c’était un peu pour leur permettre de vivre la tradition québécoise, poursuit-elle. C’est très rassembleur.»

«Il y a de la magie le jour où on distribue les cadeaux grâce au sourire des enfants», dit Harouna Ba, enseignant à la maternelle 4 ans à l’école de la Fraternité, où on distribuera certains de 800 cadeaux triés.

En plus des écoles mentionnées précédemment, les écoles Sainte-Gertrude, Adélard-Desrosiers et Saint-Rémi ont aussi repris la formule. Une école d’Anjou y participe aussi.

Boule de neige

Le principal défi du projet était de trouver suffisamment de personnes souhaitant acheter un cadeau pour chaque élève, en respectant un budget de 30$.

Or, grâce au bouche-à-oreille et aux réseaux sociaux, l’affaire a fait boule de neige. Des parrains de partout au Québec se manifestent annuellement via une plateforme web pour offrir le cadeau demandé par l’enfant par une lettre qu’il écrit.

Fanny Gendron, enseignante en 5e année à l’origine du projet et Harouna Ba, enseignant de maternelle 4 ans à l’école de la Fraternité.

La portée du projet stupéfie même celle qui l’a lancé. «On a perdu le contrôle, mentionne Fanny Gendron sur un ton enjoué. L’année passée, on a même eu un parrain du Texas!»

L’excitation sera à son comble vendredi, où le père Noël viendra distribuer les cadeaux à l’école Saint-Vincent-Marie. «Il y a des enfants qui ne dorment pas la nuit avant la journée des cadeaux», rapporte Mme Gendron.

Chez les plus petits, les Toupies Beyblade, les Poupées LOL, la slime, les Legos et les figurines Avengers sont parmi les jouets les plus populaires. Chez les plus vieux, ce sont les écouteurs qui sont très en demande.

Articles similaires