Montréal
11:35 12 mars 2020 | mise à jour le: 12 mars 2020 à 18:47

Coronavirus: des résidences pour aînés sur le qui-vive

Coronavirus: des résidences pour aînés sur le qui-vive
Photo: Archives Métro Média

Alors que le premier ministre François Legault a lancé un appel spécial pour protéger les personnes âgées d’une possible propagation du COVID-19, un groupe de gestion de résidences pour aînés qui possède cinq établissements à Montréal renforce dès aujourd’hui ses mesures de prévention, passant en mode «actif».

En conférence de presse, aujourd’hui, François Legault a demandé à ce que toute personne revenant de voyage ou présentant des symptômes évite les contacts avec des personnes âgées.

À partir d’aujourd’hui, chaque visiteur qui souhaite accéder aux résidences du Groupe Horizon sera questionné à l’entrée de celles-ci. On interrogera les personnes sur si elles ressentent des symptômes liés au coronavirus et si elles ont effectué des voyages lors des deux dernières semaines, selon la directrice des ressources humaines Nadine Lapierre . «Si c’est le cas, on ne va pas recevoir les personnes», explique-t-elle.

Le Groupe Horizon suspend dès maintenant ses portes ouvertes, ainsi que les activités de groupe à l’extérieur des résidences.

Il n’est cependant pas question d’empêcher les résidents de sortir de façon individuelle.

Mme Lapierre indique que des mesures de prévention ont été mises en place au début du mois de janvier, dès la première éclosion du nouveau coronavirus en Chine.

Le Groupe Horizon possède six résidences au Québec, dont cinq dans différents secteurs de Montréal. Au total, le groupe compte environ 800 locataires.

Du côté du groupe Maurice, on a pu confirmer avoir pris des «mesures évidentes». Le groupe appliquera les recommandations du gouvernement pour les aînés annoncées ce midi lors du point de presse de François Legault.

«Si on doit pousser plus loin certaines mesures afin d’accentuer la prévention, on va le faire, précise la conseillère en communications du Groupe Maurice Sarah Ouellette. La santé des résidents va toujours être notre priorité.»

Métro a questionné d’autres grands groupes de gestions de résidences, mais ceux-ci n’ont pas répondu à nos demandes d’entrevue.

CHSLD

En point de presse avec le premier ministre ce matin, la ministre responsable des Aînés, Marguerite Blais, a annoncé qu’un contrôle serait effectué à l’entrée des CHSLD.  «Dès demain, dans tous les CHSLD, il y aura, à la porte, une personne responsable de la sécurité qui va poser des questions», a-t-elle expliqué. Les visiteurs seront interrogés sur leurs voyages et symptômes, et on les invitera à se laver les mains.

Le CIUSSS du Nord-de-l’Île de Montréal affirme pour sa part se baser sur les recommandations de l’Institut national de santé publique pour prendre les mesures adéquates dans les CHSLD et les autres résidences qu’il chapeaute.

Le CIUSSS explique prendre les mêmes mesures qu’en temps de grippe spécifiquement dans les CHSLD, comme le lavage des mains, la restriction de visite pour les gens atteint d’un virus et la fermeture l’unité des soins en cas de grippe. Les masques et les désinfectants à mains sont disponibles en CHSLD.

À la FADOQ on conseille aux employés d’appliquer les recommandations du système de la santé. «On suit ça de très près, soutient le conseiller en communications Guillaume Rivest. Pour l’instant, on n’a pas reçu d’appel de nos membres pour nous souligner des inquiétudes.»


Vous pourriez aimer:

Articles similaires