Ahuntsic-Cartierville
17:16 12 mars 2020 | mise à jour le: 12 mars 2020 à 19:21 temps de lecture: 5 minutes

Coronavirus: Montréal passe en mode «intervention» et ferme plusieurs bâtiments municipaux

Coronavirus: Montréal passe en mode «intervention» et ferme plusieurs bâtiments municipaux
Photo: Josie Desmarais/MétroLa mairesse de Montréal Valérie Plante

La Ville de Montréal passe en mode «intervention» pour mieux surveiller l’évolution de la pandémie du nouveau coronavirus. Elle ferme par ailleurs plusieurs bâtiments municipaux pour limiter les risques de contagion, mais le métro demeure ouvert.

Plus tôt, cette semaine, le Centre de sécurité civile de Montréal était passé en mode «Alerte». Jeudi après-midi, il est toutefois passé à un mode supérieur, soit celui d’«intervention».

Concrètement, cela signifie qu’une équipe de la sécurité civile est déployée dans un centre opérationnel situé près du mont Royal pour surveiller «en temps réel» l’évolution de la propagation du coronavirus et les mesures prises ailleurs dans le monde pour y faire face.

«La situation sera réévaluée périodiquement en fonction de l’évolution de la situation», a indiqué jeudi Mme Plante. Cette dernière a tenu une conférence de presse à l’hôtel de ville en fin d’après-midi pour faire le point sur la situation.

Fermeture de bâtiments

Jeudi, le gouvernement Legault a annoncé la mise en application d’une série de nouvelles mesures pour faire face à la propagation du nouveau coronavirus. Il a notamment décidé d’annuler tous les événements intérieurs de plus de 250 personnes et tous ceux qualifiés de «non essentiels».

Pour répondre à cette demande, la Ville entamera dans les prochaines heures la fermeture de ses installations sportives et culturelles, «à commencer par celles ayant une capacité de 250 personnes et plus». Parmi ces bâtiments, on compte le complexe sportif Claude-Robillard, dans Ahuntsic, ainsi que le Jardin botanique et le Planétarium. Toutes les bibliothèques, les arénas et les piscines publiques fermeront aussi leurs portes. 

«La Ville travaille avec ses différents partenaires afin d’annuler ou reporter les événements publics majeurs des prochaines semaines», a par ailleurs souligné Mme Plante. Ainsi, le défilé de la Saint-Patrick, qui devait avoir lieu le 22 mars sur la rue Sainte-Catherine, aura lieu à une date ultérieure.

Le métro maintenu malgré le coronavirus

La Ville ne compte toutefois pas demander à la Société de transport de Montréal (STM) de cesser l’opération du réseau du métro. Les trains AZUR accueillent pourtant chacun plus de 1000 personnes en période de pointe.

«La fermeture du métro n’est pas du tout envisagée à ce stade-ci. Les conséquences seraient importantes sur la mobilité des employés dans des secteurs névralgiques, comme les employés du réseau de la santé», a souligné Mme Plante.

Cette semaine, le réseau de la santé a annoncé que des personnes infectées par le coronavirus auraient circulé dans le réseau du métro de Montréal.

«On ne peut pas complètement empêcher les gens de circuler. Je pense que ce ne serait pas responsable de notre part, à moins d’une directive différente du gouvernement du Québec. À ce moment-là, il faudrait trouver des façons pour permettre aux gens de circuler autrement», a ajouté la mairesse. 

Depuis quelques jours, le réseau du métro paraît moins achalandé. La STM a toutefois indiqué par courriel à Métro qu’il est actuellement trop tôt pour savoir si le nouveau coronavirus a entraîné une baisse d’achalandage dans son réseau.

«Il faut être prudent de ne pas paralyser une ville et faire en sorte que les gens ne puissent plus se déplacer d’un endroit à l’autre.» -Valérie Plante, mairesse de Montréal

Coronavirus: employés en quarantaine à Montréal

La Ville mettra par ailleurs en quarantaine pendant 14 jours «tous les employés revenant de voyage, peu importe la destination». Cette mesure s’appliquera tant aux fonctionnaires qu’aux policiers et aux pompiers, entre autres.

Les employés municipaux devront aussi annuler leurs voyages d’affaires à l’étranger. «Et nous encourageons nos employés à ne pas se déplacer à l’étranger pour des raisons personnelles», a ajouté Mme Plante. 

La Ville augmentera par ailleurs sa «capacité informatique» afin de faciliter le télétravail et ainsi «limiter les possibilités de propagation» du nouveau coronavirus.

La Chambre de commerce du Montréal métropolitain (CCMM) a quant à elle décidé de suspendre tous ses événements publics à compter de lundi, le 16 mars, et ce jusqu’à nouvel ordre. De plus, la CCMM a annoncé jeudi l’annulation du déjeuner-causerie «À la une CN» avec le ministre des Finances du Québec, Éric Girard, qui devait avoir lieu vendredi.

Le Conseil des relations internationales de Montréal suspend lui aussi ses événements «jusqu’à nouvel ordre», comme la conférence sur l’intelligence artificielle qui devait se dérouler 16 mars. La conférence que devait prononcer lundi une administratrice de l’Organisation internationale de la Francophonie, Catherine Cano, avait déjà été annulée.


Vous aimeriez aussi:  

Articles similaires