Montréal-Nord
15:56 3 avril 2020 | mise à jour le: 3 avril 2020 à 16:19 temps de lecture: 3 minutes

Dépannage alimentaire: un guichet unique pour gérer une demande croissante à Montréal-Nord

Dépannage alimentaire: un guichet unique pour gérer une demande croissante à Montréal-Nord
Photo: Olivier Faucher - Métro MédiaL'organisme les Fourchettes de l'Espoir fait partie des organismes faisant état d'un besoin criant de livreurs bénévoles.

Alors que le nombre de Nord-Montréalais qui demandent de l’aide alimentaire augmente, l’organisme les Fourchettes de l’espoir va chapeauter l’ensemble des services de dépannage afin de simplifier le processus pour les citoyens.

Ceux dans le besoin n’ont désormais qu’un seul numéro à retenir : 514 852-1492

«Toute personne ayant perdu son emploi ou étant sur l’aide sociale y a droit», assure la directrice des Fourchettes de l’espoir, Brunilda Reyes.

À l’intérieur d’une semaine, la personne pourra ensuite venir récupérer une boîte de dépannage alimentaire. Un service de livraison pour les personnes handicapées, celles âgées de plus de 70 ans et les mères monoparentales avec de jeunes enfants sera offert par des bénévoles.

Pour l’instant, chaque personne a droit à une boîte par mois. «On a une problématique avec la quantité de denrées fournie, explique Mme Reyes. Est-ce qu’on va devoir donner plus? L’intervenant va devoir vérifier.»

Différents points de services sont toutefois maintenus dans l’arrondissement pour limiter les déplacements des demandeurs : Ils seront situés dans les locaux des Fourchettes de l’espoir, du Centre communautaire multi-ethnique, du Carrefour jeunesse emploi, et du Carrefour des retraités.

«Plus simple»

Lors des trois derniers jours, le nouveau guichet unique a reçu 160 demandes de dépannage alimentaire, une quantité «énorme», souligne Mme Reyes.

«Quand vous gagnez le salaire minimum, vous ne faites pas des économies, explique-t-elle. C’est sûr que si vous êtes mis à pied, la nourriture devient un problème, et l’aide gouvernementale prend du temps à arriver.»

La décision de créer un guichet unique pour ce service a été prise par une nouvelle cellule opérationnelle créée pour la crise de la COVID-19. Elle comprend l’arrondissement de Montréal-Nord, le CIUSSS du Nord-de-l’Île, la Table de quartier de Montréal-Nord, le Poste de quartier 39, les Fourchettes de l’espoir, le Carrefour des retraités et le Centre d’action bénévole.

«On savait que la sécurité alimentaire serait un des problèmes les plus criants, fait valoir Sabrina Saint-Louis de la Table de quartier. On ne voulait pas que les gens soient aux abois et qu’ils aient à circuler partout dans l’arrondissement à savoir où se diriger.»

Au sein de la cellule, des discussions ont lieu sur un possible décalage entre l’offre des grandes banques alimentaires et les besoins du quartier.

«On prévoit ça, mentionne Sabrina Saint-Louis. On est en train de voir s’il n’y a pas si on peut avoir d’autres ressources de financement pour nous permettre d’acheter des denrées.»

Articles similaires