Montréal-Nord
12:03 14 avril 2020 | mise à jour le: 14 avril 2020 à 12:03 temps de lecture: 2 minutes

Coronavirus : elle fait sa part en fabriquant des masques

Coronavirus : elle fait sa part en fabriquant des masques

En congé forcé à cause de la pandémie de coronavirus, une Nord-Montréalaise a décidé de transformer son entreprise de création de vêtements en atelier de couture de masques en tissu. Elle et sept de ses amies mettent leur talent au profit de CHSLD et organismes de l’est de Montréal.

Actuellement, ce sont quelque 550 masques qui ont été fabriqués à destination des résidents du CHSLD Saint-Georges et à des organismes communautaires.

« On est prêtes à en fabriquer pour tous les organismes qui en voudraient. On veut protéger le monde et aider les citoyens », explique la couturière professionnelle.

En plus, « faire un masque ne prend que cinq minutes à fabriquer avec une machine à coudre, pour une personne qui n’est pas couturière », explique Mme Messaoud. Distanciation physique et risque liés au coronavirus obligent, cette dernière a mis au point « des vidéos pour expliquer aux copines le montage des masques ».

Côté logistique, la créatrice achète le tissus et livre des kits prêts à l’emploi à ses amies couturières. « Je mets tout dans un sac et je leur livre devant chez elle. Je récupère ensuite les masques créés de la même manière », précise-t-elle.

Ces femmes solidaires ont même élaboré un modèle de masque aux couleurs de l’arc-en-ciel, symbole utilisé pendant la crise pour donner un peu d’espoir.

Articles similaires