Montréal-Nord

Montréal-Nord: la conseillère Renée-Chantal Belinga se retire et appuie Will Prosper

Renée-Chantal Belinga
Renée-Chantal Belinga veut se consacrer à d’autres défis professionnels. Photo: Anouk Lebel/Métro Média

La conseillère indépendante Renée-Chantal Belinga ne briguera pas de deuxième mandat au conseil d’arrondissement de Montréal-Nord. Elle donne son appui à Will Prosper et à l’équipe de Projet Montréal en vue des élections du 7 novembre.

Élue en 2017 avec Équipe Coderre, Mme Belinga a quitté le parti Ensemble Montréal en 2018 en raison du refus de l’administration de Christine Black de nommer la Place de l’Espoir en souvenir de la mort de Fredy Villanueva. Elle siège depuis comme indépendante pour le district Ovide-Clermont.

Elle affirme vouloir se consacrer à d’autres défis professionnels qui l’amèneront à s’engager d’une autre façon dans sa communauté. «Je suis engagée depuis presque sept ans et demi en politique. J’ai été commissaire scolaire pendant cinq ans et conseillère d’arrondissement. J’ai besoin de prendre un peu de recul», a-t-elle expliqué en entrevue avec Métro.  

Appui à Will Prosper

La dernière année et demie a été très exigeante pour Montréal-Nord, selon la conseillère, qui affirme avoir travaillé de près avec Will Prosper et Hoodstock alors que l’arrondissement était l’épicentre de la pandémie.

«J’ai besoin de prendre du recul politique, d’embrasser de nouveaux défis professionnels et, surtout, passer le relais et le flambeau à d’autres acteurs qui veulent poursuivre le travail à Montréal-Nord.»

Renée-Chantal Belinga, conseillère indépendante pour le district Ovide-Clermont

C’est ce qui motive sa décision d’appuyer la candidature de M. Prosper avec Projet Montréal, qui représente pour elle la «relève progressiste» à laquelle elle aspire.

« Je suis très impressionnée par le travail de Will Prosper. C’est un petit gars de Montréal-Nord. Il s’est toujours engagé dans sa communauté. Il n’a jamais hésité à se lever pour dénoncer les injustices et le racisme systémique», souligne-t-elle.

Passer le flambeau

Les enjeux sur lesquels Mme Belinga se mobilise à Montréal-Nord sont nombreux, de la salubrité à la prévention de la criminalité, en passant par la lutte à l’exclusion sociale des jeunes. À ce titre, elle indique bénéficier à titre de conseillère indépendante d’une liberté de parole qu’elle n’aurait pas eue au sein d’un parti politique, peu importe lequel.

«Ça m’a donné beaucoup plus d’autonomie, d’authenticité dans mes prises de parole. Ça m’a permis de collaborer avec des leaders intéressants dans l’arrondissement et à Montréal, tous partis confondus, et de me rapprocher de la société civile», note-t-elle.

Désormais, elle souhaite passer le flambeau aux jeunes. Phillipe Thermidor d’Ensemble Montréal et Cynthia Mendoza de Projet Montréal se disputeront son siège pour le district Ovide-Clermont.

Articles récents du même sujet