Montréal-Nord

Conteneurs semi-enfouis à Montréal-Nord: la situation s’améliore

Il y a moins de déchets autour des conteneurs depuis la fin des travaux d’embellissement de la rue. Photo: Anouk Lebel/Métro Média

Après un été d’enfer en raison des poubelles qui débordent, la situation s’améliore autour des nouveaux conteneurs semi-enfouis de Montréal-Nord, où les travaux de réaménagement de la rue sont terminés.

Les trottoirs et la chaussée ont été refaits <avec des bordures et une traverse piétonne surélevée. Dans les saillies, des espaces de détente ont été aménagés, avec tables, chaises et bacs à fleurs. Il ne reste qu’à terminer l’installation du nouveau système d’éclairage.

Pour l’arrondissement de Montréal-Nord, la facture s’élève à 1,2M$, en plus d’une contribution de près de 150 000$ de la Ville-centre.

Il y a moins d’odeurs, mais les conteneurs restent trop près des balcons et des fenêtres.

Danielle Raza, locataire de l’avenue Jubinville

L’objectif est de sécuriser et d’embellir l’avenue Jubinville, où six conteneurs pour la collecte des déchets, du recyclage et du compostage avaient été installés l’an dernier.

Le projet-pilote de la Ville de Montréal vise à réduire les problèmes d’insalubrité dans le secteur et à étendre la collecte du compost aux immeubles de neuf logements et plus. Or, des locataires ont plutôt dénoncé l’accumulation des déchets et les odeurs émanant des nouveaux conteneurs.

Nettoyage

La situation s’est améliorée sur la petite rue où se trouvent plus d’une dizaine d’immeubles à logements. 

Une équipe de l’arrondissement inspecte les lieux deux fois par semaine, lors des collectes. Des camions-citernes nettoient les alentours au besoin. Des bacs à fleurs ont été installés autour des conteneurs pour dissuader les résidents de laisser les déchets s’accumuler.

«Les gens font ainsi plus d’efforts pour mettre les déchets dans les conteneurs. C’est encourageant. La sensibilisation porte ses fruits», indique dans un courriel Louis Tremblay, chargé de communication à l’arrondissement de Montréal-Nord.

Danielle Raza, qui réside en face de trois des six conteneurs, constate aussi une certaine amélioration.

«Il y a moins d’odeurs, mais les bacs restent trop près des balcons et des fenêtres», affirme celle qui habite à cet endroit depuis plus de 40 ans.

L’arrondissement de Montréal-Nord insiste sur le fait que les citoyens ont été consultés, autant pour l’installation des conteneurs que pour les travaux d’embellissement de la rue.

La Société d’habitation populaire de l’Est de Montréal (SHAPEM), de même que les organismes Un itinéraire pour tous et Paroles d’Exclues, sont des partenaires du plan de propreté de l’arrondissement. 

Vos nouvelles 100% locales, recevez-les chaque jour.

Nos infolettres vous suivent partout.

Articles récents du même sujet