Montréal-Nord

Le Centre communautaire Annour a un nouveau toit

Abdelaziz Rzik est président du Centre communautaire Annour. Photo: Anouk Lebel/Métro Média

Après deux ans de rénovations, le Centre communautaire Annour de Montréal-Nord s’installe dans ses nouveaux locaux. L’endroit à l’architecture d’inspiration marocaine se veut accessible à l’ensemble des citoyens de l’arrondissement, toutes origines confondues.

Le nouveau centre de la rue Forest s’étend sur une superficie de près de 930 mètres carrés. C’est plus du double de l’espace disponible dans l’ancien local, adjacent à la mosquée de l’avenue Pelletier.

Le grand hall est décoré d’une fontaine traditionnelle marocaine. À droite, un gymnaste où se donnent des cours d’aérobie et de taekwondo; à gauche, un salon marocain. De plus, 12 classes ont été aménagées pour les cours d’anglais, de français et d’arabe, en plus d’une cuisine et d’une salle informatique.

«On a un espace qu’on peut utiliser sept jours sur sept, alors ça nous permet d’étendre notre programmation», explique Abdelaziz Rzik, président de l’Association musulmane de Montréal-Nord et du Centre communautaire Annour.

Un Centre pour tous

L’achat du bâtiment -un ancien garage- et l’ensemble des rénovations ont été financés par des dons en provenance de la communauté musulmane.

Cela permet aussi au Centre d’offrir à peu de frais des activités pour toutes les familles de Montréal-Nord, qu’Abdelaziz Rzik sait peu fortunées.

«J’ai toujours milité pour le vivre ensemble. Ici, les lieux ne sont pas uniquement destinés à la communauté musulmane. Le centre est à l’image de Montréal-Nord. Il y a des Haïtiens, des Turcs, des Tunisiens», insiste-t-il.

On veut offrir des activités au coût le plus bas possible. Les familles de Montréal-Nord, ce ne sont pas des familles fortunées.

Abdelaziz Rzik, président du Centre communautaire Annour

Il souligne que le soutien de sa communauté dans le quartier ne date pas d’hier. Par exemple, en mai dernier, pendant le ramadan, le Centre a distribué plus de 200 repas aux aînés . L’Association musulmane de Montréal-Nord gère aussi une garderie et un camp de jour accessibles à tous les enfants du quartier.

Un besoin

Le Centre communautaire Annour est inscrit depuis 2020 à la liste des organismes reconnus par l’arrondissement de Montréal-Nord. Abdelaziz Rzik espère que cela permettra éventuellement au Centre de recevoir du financement.

Il appelle aussi Québec et Ottawa à contribuer au projet.

Pour la députée de Bourassa-Sauvé, Paule Robitaille, il ne fait aucun doute que le Centre répond à un besoin dans Montréal-Nord.

«C’est l’occasion de montrer que la communauté musulmane contribue au vivre ensemble. C’est vraiment une belle initiative dont on a besoin à Montréal-Nord», a déclaré en entrevue l’élue libérale.

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez chaque semaine, un résumé de l’actualité de Montréal-Nord.

Articles récents du même sujet