Soutenez

Des tests rapides pour éviter les éclosions dans les PME

Antonio Incollingo, président de Logica Sport,
Antonio Incollingo, président de Logica Sport, détient des tests rapides pour dépister rapidement ses employés en cas de symptômes. Photo: Anouk Lebel, Métro

La Chambre de commerce et d’industrie de Montréal-Nord a entrepris une distribution massive de tests rapides dans toutes les entreprises de moins de 200 employés du nord-est de la métropole, afin d’enrayer les éclosions de COVID-19 dès qu’elles se manifestent.

«Les gens se faisaient tester à la maison, mais ça nous donne un outil supplémentaire si quelqu’un se sent mal», explique Antonio Incollingo, président de Logica Sport, une entreprise de distribution d’articles de sports employant une vingtaine de personnes à Montréal-Nord.

Pour Formadrain, avoir des tests rapides est une bénédiction.

L’entreprise de réhabilitation d’égouts d’Anjou a été durement frappée par la COVID-19 avant la période des fêtes et veut à tout prix éviter de revivre une éclosion.

«La moitié de notre personnel y est passé en deux semaines. C’était l’un après l’autre», se souvient le vice-président, Carl Marc-Aurèle. Il préfère avoir des tests à portée de main que de devoir compter sur les tests en pharmacie.

«Comme ça, on peut faire la commande d’avance et on peut s’assurer que nos employés fassent le dépistage en leur fournissant nous-mêmes les tests», souligne-t-il.

Deuxième phase

Depuis la mi-mars, la Chambre de commerce et d’industrie a déjà distribué environ 110 trousses de tests rapides dans différentes entreprises de Montréal-Nord, mais aussi d’Anjou, de Saint-Léonard et de la Pointe-de-l’Île.

Cette distribution de masse fait suite à un projet pilote de dépistage préventif par la salive dans les entreprises de Montréal-Nord mené avec des chercheurs du Centre universitaire de santé McGill (CUSM) à l’hiver 2021.

«On est dans la même logique. On veut éviter des éclosions et des fermetures», explique la directrice générale de la Chambre de commerce et d’industrie de Montréal-Nord, Noushig Eloyan.

On est dans une phase où les mesures tombent, mais le virus circule encore. Il faut tout mettre en œuvre pour éviter les éclosions.

Noushig Eloyan, directrice générale de la Chambre de commerce et d’industrie de Montréal-Nord

Lors de la première phase, le dépistage préventif à répétition avait permis d’enrayer des éclosions dans cinq entreprises, grâce à l’isolement immédiat des personnes atteintes, avaient conclu les chercheurs.

Encore cette fois-ci, le projet priorise les entreprises dont le personnel travaille en présentiel.

«On a encore quelques centaines de trousses. On va distribuer pendant tout le mois d’avril, jusqu’à épuisement des stocks», indique Mme Eloyan.

Elle ajoute que la distribution pourrait se poursuivre si l’entente entre la Fédération des chambres de commerce du Québec et les gouvernements est reconduite.

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez chaque semaine un résumé de l’actualité de Montréal-Nord.

Articles récents du même sujet

Mon
Métro

Toute l'actualité locale au même endroit.

En vous inscrivant à Mon Métro, vous manifestez votre engagement envers la presse locale. + Profitez d’une expérience numérique personnalisée en fonction de vos champs d’intérêt et du quartier où vous résidez. + Sélectionnez vos articles favoris pour une lecture en différé.