Montréal-Nord

Un jeune de 17 ans atteint par balles dans Montréal-Nord

Voiture de police.
Voiture de police. Photo: iStock

Un adolescent de 17 ans a été blessé par balles dans la nuit de lundi à mardi dans le nord-est de Montréal-Nord. Il s’agit du troisième événement impliquant des armes à feu à survenir dans ce secteur de l’arrondissement depuis le début du mois. Une situation qui inquiète la mairesse, Christine Black.

Le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) rapporte avoir reçu un appel peu après minuit signalant la présence d’un individu blessé sur l’avenue Matte, près de la rue Pascal. Lorsqu’ils sont arrivés sur place, les policiers ont trouvé la victime atteinte par balles dans le haut et le bas du corps. L’adolescent a ensuite été transporté d’urgence à l’hôpital, mais on ne craint pas pour sa vie.

Selon les premières informations, l’adolescent était dans la rue lorsque des coups de feu ont été tirés en sa direction à partir d’un véhicule, a indiqué Caroline Chèvrefils, agent relationniste médias au SPVM.

Des douilles ont été trouvées au sol et des impacts de balles ont été localisés sur un véhicule stationné. Les policiers n’ont procédé à aucune arrestation.

Christine Black préoccupée

Il s’agit du troisième événement impliquant des armes à feu à survenir dans le nord-est de Montréal-Nord depuis début juillet. Le soir du 7 juillet, un homme de 24 ans a été blessé par balle à l’angle de l’avenue Lapierre et de la rue Pascal. La semaine suivante, une deuxième fusillade est survenue non loin de là, à l’angle du boulevard Rolland et de la rue Pascal.

La situation n’est pas sans inquiéter la mairesse de Montréal-Nord, Christine Black. « Je suis de tout cœur avec le jeune qui a été blessé par balles à Montréal et sa famille. Les fusillades des derniers jours me préoccupent au plus haut point. Je sais que nos policiers déploient tous les efforts possibles pour lutter contre la violence armée », a-t-elle indiqué sur Twitter.

« Il n’y a pas de recette miracle. Il faut rétablir le nombre d’effectifs du SPVM et bonifier les équipes mixtes (policiers-travailleurs sociaux), offrir plus de prévention, mieux soutenir le milieu communautaire et offrir des infrastructures à nos jeunes », a poursuivi l’élue d’Ensemble Montréal dans un second tweet.

Elle a indiqué que ses collègues d’Ensemble Montréal et elle avaient proposé plusieurs pistes de solutions. « Nous attendons toujours qu’elles soient mises en place. »

Avec Fanny Forest

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez chaque semaine, un résumé de l’actualité de Montréal-Nord.

Articles récents du même sujet