Montréal-Nord
09:13 21 juin 2016 | mise à jour le: 21 juin 2016 à 09:37

Montréal-Nord embarque sur La Route de Champlain

Montréal-Nord embarque sur La Route de Champlain
Photo: Véronique Genest - Gracieuseté

La saison nautique de Montréal-Nord est lancée et se poursuivra jusqu’à la fin de l’été. Trois bateaux électriques, deux Rabaska et une flotte de kayaks de mer seront à la disposition de la population sur la rivière des Prairies, grâce à la toute nouvelle association sans but lucratif, La Route de Champlain.

D’ailleurs dès le 28 juin, les jeunes du Camp de jour de Montréal-Nord ont rendez-vous tous les mardis et jeudis pour s’approprier les embarcations durant sept semaines, grâce à une entente entre l’association et l’arrondissement. «Après le 1er juillet, on va récupérer le bâtiment dans le parc Aimé-Léonard, ou l’on fera notre billetterie et un espace micro-muséale d’interprétation historique et de promotion du parcours Gouin», explique Christian Desautels, le directeur général de La Route de Champlain. Ce volet culturel est mené en partenariat avec la société d’histoire et de généalogie de Montréal-Nord.

Lancement des activités de la route de Champlain, avec Christine Black et Rita de Santis
Lancement des activités de la route de Champlain, avec Christine Black et Rita de Santis (crédit: Véronique Genest)

Car l’organisme, nommé ainsi en l’honneur de Samuel de Champlain, qui voulait faire de la Nouvelle-France un lieu d’entente et de multiculturalisme, et qui a nommé la rivière en l’honneur du Capitaine François des Prairies, s’est fixé trois missions avec son offre d’activités entièrement écologiques: le plein air connecté avec les saines habitudes de vie, la culture liée à l’histoire de l’arrondissement et le sentiment de sécurité, avec la formation aux premiers soins.  «Je rêve que Montréal-Nord soit le premier arrondissement de la ville en termes de citoyens formés aux premiers soins!» confie M. Desautels.

Mais c’est aussi un objectif touristique que vise le directeur général. «On veut que Montréal-nord rayonne et devienne un pôle touristique», commente-t-il. M. Desautels se désole que l’arrondissement soit souvent dépeint comme un lieu de criminalité et de pauvreté. «C’est tellement pas ça!» lance-t-il.

Ainsi, durant tout l’été, 7 jours sur 7, de 9h à 20h, grâce aux sept permanents de La Route de Champlain, les amoureux de la rivière des Prairies pourront  naviguer. Cette activité a été rendue possible grâce aux concours financiers de Fonds Tourisme Montréal, PME-Montréal, d’une subvention du gouvernement du Canada et du commanditaire principal, La Compagnie canadienne de bateaux électriques. L’arrondissement apporte un soutien technique et en communication. D’ailleurs, le 18 juin dernier, lors du lancement de l’opération, la mairesse Christine Black, entourée de Rita de Santis, député et ministre de Bourassa-Sauvé, de Martin Lapointe, délégué du ministre David Heurtel et du représentant du député fédéral Emmanuel Dubourg, a indiqué qu’elle soutenait le projet.

Pour naviguer, rien de plus simple! En adhérant à l’association, La Route de Champlain, au coût de 20$, on obtient une sortie gratuite d’une heure. Ensuite, l’heure est au tarif de 10$. D’ailleurs, dès le lancement officiel de l’association le 18 juin, 45 personnes ont pris leur carte de membre.

Mais Christian Desautels ne compte pas s’arrêter à ces seules activités nautiques. «On a des projets pour les 20 prochaines années!» se réjouit-il. La Route de Champlain est en train de planifier la saison hivernale, qui pourrait proposer des locations de patins ou encore de la trottinette des neiges.

«On veut que les gens s’approprient l’organisme et l’accès à la rivière des prairies», conclut le directeur général.