Ouest-de-l’Île

Plus de 46 000 signatures contre l’islamophobie

Photo: Adrian Wyld

Une pétition contre l’islamophobie lancée en juin par le député fédéral de Pierrefonds-Dollard, Frank Baylis, a récolté plus de 46 000 signatures. Elle devient ainsi la pétition électronique la plus signée du système e-pétition, un programme créé il y a deux ans pour présenter des demandes à la Chambre des Communes, à Ottawa.

«C’est d’une ampleur incroyable et il reste encore deux semaines pour signer. Il est toujours difficile de prédire l’ampleur d’une pétition. Mais j’étais confiant qu’une pétition contre la discrimination serait bien reçue par les Canadiens», a indiqué M. Baylis dans un échange de courriels avec TC Media.

Dans le libellé, les élus fédéraux sont priés de se joindre aux signataires pour reconnaître que «l’infinitésimale» –la très petite– minorité d’extrémistes qui commettent des actes terroristes, ne représentent pas l’Islam. Le document invite les députés à condamner toutes formes d’islamophobie.

«Les gens prêts à faire des actes de violence sont en train de gagner la guerre de propagande. Leur message de haine est augmenté parce qu’ils génèrent une attention médiatique. S’ils échappent à nos forces de sécurité et commettent un acte violent, nous ne devrions pas écouter ce qu’ils ont à dire. Ces gens ne parlent pas pour la religion de l’Islam», souligne M. Baylis.

Une histoire de famille
Rappelons que l’intérêt de M. Baylis de combattre la discrimination lui vient de sa mère, Gloria Baylis, une pionnière des droits civiques au Canada. En 1964, elle avait poursuivi pour discrimination la chaîne Hilton qui gérait à l’époque l’Hôtel Reine Elizabeth, une affaire qui avait établi un précédent de jurisprudence en termes de lutte contre la discrimination au pays.

La pétition peut être trouvée au http://www.petition411.ca et peut être signée jusqu’au 6 octobre.

Articles récents du même sujet