Ouest-de-l’Île

Les Lions en demi-finale

Photo: Denis Germain/Cités Nouvelles

 

Les Lions bantam AAA du North Shore ont obtenu un cinquième blanchissage de suite, samedi. Ils ont défait les Hornets de Sun Youth 35-0, en première ronde des séries éliminatoires de la Ligue de football bantam du Qu��bec (LFBQ). L’équipe menée par l’entraîneur-chef Terry White affrontera les Cougars de Saint-Léonard en demi-finale, dimanche.

«On a commencé très fort. Au premier quart, on a marqué sur presque toutes nos possessions. À la mi-temps, c’était 21-0. En deuxième demie, ils étaient abattus», indique White.

Le quart-arrière partant des Lions, Kaelen Trepanier, a pu se reposer, samedi, alors que les Lions ont fait confiance au quart-arrière recrue, Marco Gentile. Ce dernier a bien fait, réussissant notamment neuf passes sur 11 tentatives.

«On voulait lui donner une expérience de séries éliminatoires en vue de l’année prochaine. Il a joué toute une partie. Rien de spectaculaire, mais une partie solide. Il n’a pas fait d’erreurs. Même sur ses deux passes, qui n’ont pas été captées, ce n’était pas de sa faute», fait valoir White.

L’entraîneur tient également à souligner le travail de son unité défensive, qui n’a pas accordé de point depuis le 7 septembre.

«Ils ont encore joué une partie exceptionnelle. Ce n’est pas un joueur en particulier qui a dominé, c’est vraiment l’unité défensive au complet», souligne-t-il.

La défensive des Lions a d’ailleurs inscrit un touché à un moment crucial, samedi.

Alors que les Hornets menaçaient, en fin de deuxième quart, le demi défensif, Kevwe Briggs, a réalisé une interception, avant d’inscrire un touché défensif grâce à une course de 86 verges. Après le converti de Kemon Anthony, les Lions prenaient l’avance 21-0.

Demi-finale
Les Cougars de Saint-Léonard se sont assuré une place en demi-finale, dimanche, en vainquant les Packers de Greenfield Park par la marque de 40-0. Plus tôt cette saison, les Cougars avaient battu les Lions, le 26 août, l’emportant 27-7.

«Ils nous avaient dominé. Notre offensive n’avait même pas marqué de touché. C’était notre défensive qui avait marqué notre seul majeur. Ils forment toute une équipe, offensivement et défensivement. Ce sont de gros bonhommes et ils sont physiques», soutient White.

White aborde tout de même le duel de demi-finale avec confiance.

«C’est sûr qu’on n’est plus la même équipe qu’à la troisième semaine d’activité, mais eux n’ont plus. Sachant qu’on a déjà perdu contre eux, on est les négligés en plus d’être les visiteurs. Il faut qu’on joue à notre niveau. Si on fait ça, ça va être un bon match. On n’a aucun blessé. On est prêt et on a le bon état d’esprit», précise-t-il.

White souligne qu’une bonne chimie s’est développée au sein de son équipe, cette saison.

«Au cours des cinq ou six dernières semaines, quelque chose de spécial s’est produit et qu’on n’avait pas l’an passé. Des fois le football, c’est plus qu’un jeu. On forme vraiment une famille. Gagne ou perd dimanche, notre famille restera unie quand même», explique-t-il.

Puisque Saint-Léonard a obtenu une meilleure fiche en saison régulière, les Cougars joueront leur match de demi-finale à domicile, au stade Hébert. Au moment d’écrire ces lignes, la LFBQ n’avait pas encore fixé de date pour cet affrontement.

L’autre duel de deuxième tour éliminatoire opposera les Raiders de Châteauguay aux Warriors de LaSalle.

Articles récents du même sujet