Local
17:30 21 septembre 2020 | mise à jour le: 21 septembre 2020 à 17:30 temps de lecture: 3 minutes

Montréal achète le boisé North Ridge pour son Grand parc de l’ouest

Montréal achète le boisé North Ridge pour son Grand parc de l’ouest
Photo: François Lemieux/Cités NouvellesLe boisé du secteur de North Ridge fait 11 hectares.

Les opposants à un développement résidentiel de 25 maisons dans le secteur du chemin North Ridge ont eu gain de cause. La Ville de Montréal s’est engagée à acheter au coût de 1,8 M$ la forêt de plus de 11 hectares.

Cette décision met un terme à plusieurs mois de spéculations. Des rumeurs de transaction et d’un éventuel projet immobilier avaient commencé à circuler dès le mois de mai.

«On est extrêmement satisfait du résultat. C’est ce qui aurait pu arriver de mieux», indique la présidente de l’Association communautaire de North Ridge, Stephanie Soussamian, à l’origine d’une pétition qui a récolté près de 3000 signatures.

Le maire de l’arrondissement, Normand Marinacci, avait récemment proposé de rezoner le terrain qui appartient au club de golf Royal Montréal pour permettre les usages golf, parc et récréation. Il souhaitait ainsi empêcher la vente du terrain à un promoteur immobilier.

Un règlement avait aussi été adopté pour agrandir la taille minimale des lots résidentiels, ce qui aurait eu pour effet de limiter le nombre de maisons pouvant y être construites.

L’annonce de l’achat du boisé North Ridge s’inscrit donc dans la vision du maire Marinacci, qui jugeait «complètement incompatible» un développement domiciliaire dans les limites du futur Grand parc de l’ouest.

«La meilleure façon de protéger les espaces verts, c’est toujours de les acquérir. On peut faire des choses avec le zonage, mais c’est mieux de les acquérir, souligne-t-il. L’Île-Bizard fait un pas de plus pour conserver son caractère champêtre.»

Droit de péremption

Montréal a décidé de se prévaloir de son droit de préemption pour les 78 lots privés qui font partie des limites territoriales du Grand parc de l’ouest.

Cela permettra à la Ville d’acquérir, en priorité et au même prix d’ici 10 ans, des terrains privés pour lesquels des acheteurs ont soumis des offres d’achat acceptées par les propriétaires. Le comité exécutif a adopté la résolution lors de sa séance de la semaine dernière.

Toute personne propriétaire d’un de ces lots qui accepte une offre d’achat devra faire suivre un avis d’aliénation à l’administration locale, laquelle décidera, à la suite d’une analyse d’opportunité, si elle acquiert ou non le terrain au prix accepté par le ou la propriétaire.

Conformément à ce que prévoit la Charte de la Ville de Montréal, les immeubles seront acquis au prix et aux conditions déposés par l’acheteur potentiel. Près de la moitié des lots visés par le droit de préemption sont situés sur le territoire de Montréal, les autres propriétés se répartissent entre Senneville, Beaconsfield et Sainte-Anne-de-Bellevue.

La direction du club de golf Royal Montréal a refusé de commenter cette affaire pour des raisons de confidentialité.

2914

Quelque 2914 personnes ont signé la pétition en faveur de la conservation du secteur boisé aux abords du chemin North Ridge.

Articles similaires