Local
10:31 26 novembre 2020 | mise à jour le: 26 novembre 2020 à 10:32 temps de lecture: 4 minutes

Heidi Ektvedt choisie comme nouvelle mairesse de Baie-D’Urfé

Heidi Ektvedt choisie comme nouvelle mairesse de Baie-D’Urfé
Photo: François Lemieux/Cités NouvellesLa nouvelle mairesse de Baie-D’Urfé, Heidi Ektvedt.

À la suite du départ de la mairesse Maria Tutino, la conseillère Heidi Ektvedt a été la seule à proposer sa candidature pour occuper le rôle de premier magistrat de la Ville de Baie-D’Urfé jusqu’aux élections générales de novembre 2021. Âgée de 50 ans, Mme Ektvedt a été élue pour une première fois lors d’une élection partielle, en 2019.

Comme la démission de Mme Tutino est survenue moins d’un an avant la tenue des prochaines élections générales, les autres membres du conseil municipal avaient le choix de tenir une élection partielle ou de nommer un remplaçant temporaire. Mme Ektvedt a été la seule à se porter volontaire.

«S’il y avait eu plus qu’une personne, on aurait eu un vote», indique-t-elle.

La nouvelle mairesse se dit touchée d’avoir reçu de nombreux encouragements depuis sa nomination.
«J’ai reçu beaucoup de petits courriels et de petites lettres avec de très gentils mots de la part de citoyens», raconte-t-elle.

Les plans pour la ville ont été établis au début du présent mandat, en 2017, dont la réfection du pavage du chemin Bord-du-Lac jusqu’à Sainte-Anne-de-Bellevue, mais aussi du boulevard Morgan et de la voie de service de l’A-40 dans le secteur du parc industriel.

«Il y a également un problème à Baie-D’Urfé avec le drainage. C’est impossible de régler ça comme ça. Mais on a un bon plan déjà pour voir où il y a des gros problèmes. Au niveau des infrastructures, on a de très beaux édifices historiques. On est en train de finaliser les plans pour une rénovation de l’hôtel de Ville. On aimerait consulter nos citoyens là-dessus», souligne-t-elle.

À long terme, il est également prévu d’effectuer la réfection du chemin Bord-du-Lac en direction est jusqu’à Beaconsfield et de rénover les installations des travaux publics.

Réaction

Née à Roxboro, Mme Ektvedt s’est établie à Baie-D’Urfé en 2004. Avant de fonder une famille, en 2005, elle avait œuvré dans le domaine de la mise en marché de la mode.

«Les gens changent et les réalités démographiques et les besoins aussi. Je suis très confortable avec les tendances, que ce soit en mode ou dans une communauté. Je me sens à l’aise, mais c’est sûr qu’il y a des choses qu’il faut que j’apprenne», explique-t-elle.

Mariée et mère de trois enfants de 10, 13 et 14 ans, Mme Ektvedt n’a pas encore pris de décision quant aux élections de l’an prochain.

«C’est un peu tôt pour penser à ça. Pour l’instant, c’est vraiment  »business as usual ». Je veux juste être sûre que tout va bien dans notre ville. On a une équipe et une administration très dévouée. J’aimerais être sûre qu’elles sont soutenues par notre conseil», souligne-t-elle.

Ingénieur de formation, le père de Mme Ektvedt, Syvert Ektvedt a lui-même été impliqué en politique, ayant été conseiller municipal de la Ville de Roxboro avant que celle-ci ne soit fusionnée avec Pierrefonds.

«J’ai ressenti un mix d’émotions après avoir été élue. Ce n’est pas la même chose que lorsqu’on fait campagne pendant six mois et qu’il y a une élection. Ce sont des collègues et moi qui avons pris la décision et non pas les citoyens. Mais c’est sûr que ça m’a touchée.»
– Heidi Ektvedt

Articles similaires