Local
18:19 10 décembre 2020 | mise à jour le: 10 décembre 2020 à 18:23 temps de lecture: 4 minutes

L’engagement communautire d’une bénévole reconnue par l’AFP

L’engagement communautire d’une bénévole reconnue par l’AFP
Photo: GracieusetéChantal Carrier a reçu son prix coup de cœur du jury de l’Association des professionnels en philanthropie le mois dernier.

Rouage important des organismes Partage-Action de l’Ouest-de-l’Île et 60 millions de filles, Chantal Carrier s’est en outre portée volontaire pour aider pendant plus d’un mois dans un CHSLD, en avril. La résidente de Beaconsfield a récemment vu son implication être récompensée par l’Association des professionnels en philanthropie (AFP).

La section du Québec de l’AFP soulignait le 15 novembre la Journée nationale de la philanthropie en décernant neuf prix d’excellence à des personnes engagées ayant fait preuve de générosité et de leadership exceptionnels lors de la pandémie. Mme Carrier s’est mérité le prix coup de cœur du jury.

Cette dernière a répondu «présent» à l’appel du premier ministre québécois, François Legault, en se portant volontaire comme aide de service à temps plein au CHLSD Foyer Dorval, plus tôt cette année.

«J’ai changé des couches, changé des poubelles, servi des repas, changé des draps. Mais honnêtement, ce que j’ai fait, ce n’est rien. Le positif de la pandémie est que ça a mis en valeur les gens qui travaillent là et qui étaient sous-payés, sous-estimés et n’obtenaient pas le respect qu’ils méritaient», indique-t-elle.

Mme Carrier a redonné son salaire au CHSLD en plus de contribuer à y faire installer des unités de climatisation. L’expérience a été marquante.

«La moitié des gens avec qui je travaillais prend le transport en commun. Plusieurs font des quarts de 16 heures. La majorité d’entre eux sont des femmes, souvent monoparentales. Le respect que j’ai pour elles est incommensurable. Ce sont des héroïnes. Je suis contente pour mon prix, mais il devrait plutôt aller à ces gens qui sont complètement épuisés», raconte-t-elle.

Aider son prochain

Mme Carrier s’est jointe au comité de distribution des fonds de Partage-Action comme bénévole en 2006, et en est maintenant présidente. Elle siège également sur le Conseil d’administration depuis 2010, le comité exécutif, les sous-comités des finances et des ressources humaines de l’organisation.

«Aujourd’hui, une bonne partie de ma vie, c’est Partage-Action. Ce qui est le plus important pour moi, c’est le message. C’est la communauté. Nous sommes tous ensemble et il faut s’aider. L’Ouest-de-l’Île, on est très chanceux pour ça. Le but est d’aider son prochain. L’impact immédiat qu’on a dans notre vie, c’est autour de nous», explique-t-elle.

Mme Carrier est aussi membre du conseil d’administration et du comité exécutif de l’organisme 60 millions de filles. Elle est par ailleurs impliquée dans les opérations, l’organisation d’événements de collectes de fonds et le recrutement de nouveaux donateurs.

L’organisme basé à Montréal estime que 258 millions d’enfants et d’adolescents ne sont pas scolarisés.

«On fournit de l’aide pour des projets, notamment en éducation pour aider les filles dans les pays en voie de développement. On s’occupe beaucoup d’innovation technologique parce qu’on a beaucoup de gens dans le domaine qui nous donnent du temps. On va aussi sur place à nos frais pour voir comment les projets sont développés», souligne-t-elle.

Plus grand regroupement de professionnels de la collecte de fonds dans le monde, l’AFP compte plus de 31 000 membres à l’international, dont 277 au Québec.

Plus d’une centaine de sections de l’AFP organisent chaque année des événements en Amérique du Nord le 15 novembre afin de célébrer la Journée nationale de la philanthropie.

Articles similaires