Local
11:57 16 décembre 2020 | mise à jour le: 16 décembre 2020 à 14:18 temps de lecture: 3 minutes

La Maison Caracol souhaite amasser 50 000$ d’ici la mi-janvier

La Maison Caracol souhaite amasser 50 000$ d’ici la mi-janvier
Photo: François Lemieux/Cités NouvellesLa travailleuse sociale Odette Mukakabera et la directrice Claire Legault posent ayant en mains le cahier à colorier offert par la Maison Caracol dans le cadre de sa campagne de financement des Fêtes.

Afin de pouvoir desservir un plus grand nombre d’enfants, le Centre de pédiatrie sociale en communauté de Pierrefonds-Est, la Maison Caracol, tente d’amasser 50 000$ d’ici la mi-janvier. Les fonds permettraient d’engager du nouveau personnel en plus de trouver un local additionnel dans le quartier Cloverdale.

«On doit trouver un autre logement, quelque chose qui pourrait nous permettre d’accueillir plus d’employés. On essaie de trouver à proximité. Nos familles doivent pouvoir se rendre jusqu’à nous en marchant 10 minutes environ», indique la directrice, Claire Legault.

L’organisme cherche notamment à embaucher une nouvelle travailleuse sociale, d’autres intervenants ainsi qu’un médecin omnipraticien ou un pédiatre pour une journée par semaine.

«On suit 250 enfants dans Pierrefonds. Ils vivent dans un contexte de vulnérabilité. Ils sont suivis régulièrement par la pédiatre, notre travailleuse sociale ou une intervenante psychosociale. On a une liste d’attente qui compte à peu près une vingtaine de noms. Pour l’absorber, on doit embaucher plus de professionnels», explique la directrice, Claire Legault.

La campagne de financement du temps des Fêtes de la Maison Caracol s’inscrit dans le cadre de la Guignolée Dr Julien. La Fondation du Dr. Julien est à l’origine du mouvement des 44 centres de pédiatrie sociale au Québec.

«L’argent qu’on amasse vient directement à nous. C’est une première. Les centres de pédiatrie sociale se sont plaints depuis des années que beaucoup de fonds s’en allaient à la fondation du Dr Julien sans arriver aux centres régionaux. Donc, cette année, vous pouvez donner à la Fondation Dr Julien, mais on peut aussi donner à un centre régional», souligne Mme Legault.

Campagne

Débutée le 15 novembre, la guignolée se poursuit jusqu’au 15 janvier. Jusqu’ici, un montant de 24 000$ a été récolté. L’an dernier, il avait été possible d’amasser environ 18 000$.

«Habituellement, on faisait des collectes dans les rues. Cette année, tout doit se faire de façon virtuelle. On sollicite tous nos contacts par courriel, Facebook ou sur notre site web. Les gens peuvent aussi envoyer un chèque ou de l’argent comptant», précise Mme Legault.

Dans le cadre de la campagne de financement, la Maison Caracol offre cette année un cahier à colorier fait expressément par une artiste de l’Ouest-de-l’Île, Diane Roussel. Comptant 32 pages, il est offert au coût de 10$.
@E:En raison de la pandémie, les activités de groupe à la Maison Caracol ont été annulées. Seuls les suivis individuels se poursuivent.

«Chaque année, on agrandit notre réseau de donateurs. On fait connaître notre organisme et on démontre à quel point il est essentiel dans le quartier.»
– Claire Legault

Articles similaires