Local
12:25 6 janvier 2021 | mise à jour le: 6 janvier 2021 à 12:25 temps de lecture: 3 minutes

Médaille d’honneur de l’Assemblée nationale pour Alain Lanctôt

Médaille d’honneur de l’Assemblée nationale pour Alain Lanctôt
Photo: François Lemieux/Cités NouvellesLe directeur de chorale, Alain Lanctôt, a reçu la Médaille d’honneur de l’Assemblée nationale.

Impliqué dans le monde de la chorale au Québec depuis plus de 50 ans, dont 20 comme chef de chœur de l’Opus 16, à Sainte-Geneviève, Alain Lanctôt s’est vu remettre la Médaille d’honneur de l’Assemblée nationale des mains du député de Nelligan, Monsef Derraji.

M. Lanctôt avait 18 ans quand il s’est impliqué pour la première fois dans une chorale, en 1969 à l’église de Saint-Constant, en Montérégie, où il résidait.

«En 1964, ils ont commencé à demander que le public chante dans les églises. J’étais étudiant au collège et j’animais les offices les fins de semaine. Puis le directeur de la chorale a arrêté et on m’a demandé de le remplacer», se rappelle-t-il.

Ce fut là le début de 50 ans comme directeur de chorale. Formé pour enseigner en linguistique, il a travaillé toute sa vie comme administrateur avant de prendre sa retraite, en 2015. Mais la musique a toujours occupé une place importante dans sa vie.

«À un moment donné, j’ai dirigé jusqu’à cinq groupes à la fois. C’était presque du temps plein», rigole-t-il.

En 1979, il participera comme soliste à la création et l’enregistrement de la Petite suite québécoise, disque mêlant chansons d’artistes québécois tels que Gilles Vigneault, Robert Charlebois, Félix Leclerc et chants traditionnels de la compositrice Marie Bernard.

Il a aussi été soliste et choriste avec l’ensemble vocal Musica Viva, le Chœur polyphonique de Montréal et les chœurs des Conservatoires de Montréal et de Québec.

Il a également dirigé de nombreuses chorales, dont le Chœur Alarica (Montréal), Chante-joie (Saint-Hubert), le Chœur Ambiance (Lachine), le chœur La Bohème (Châteauguay) et l’Ensemble Les Nénuphars, un chœur d’enfants à Saint-Luc, en Montérégie.

En mars 2000, M. Lanctôt a fondé l’Ensemble vocal Opus 16 qui répète à l’église de Sainte-Geneviève.

«Il est très pédagogue. Il est capable d’aller nous chercher et a une patience inouïe», précise le membre fondateur de l’ensemble, Jacques Ready.

Il a souvent été appelé à animer des ateliers de chorale en plus de collaborer à des projets spéciaux. Il a notamment été directeur pour 2000 voix chantent le monde, un concert présenté au Centre Bell et au Colisée de Québec, en 2000.

Fonctions administratives

M. Lanctôt a occupé depuis les années 1980 de nombreuses fonctions administratives auprès d’organismes de chant choral. Il a été directeur général de l’Alliance des chorales et a siégé au conseil d’administration de Canada Choral. Il a aussi assumé la direction générale adjointe du Festival Orgue et couleurs et des Concerts populaires de Montréal.

Il est actuellement président du conseil d’administration de chœurs sans frontières, dont il est membre fondateur. L’organisme a pour but le rayonnement de la chanson francophone harmonisée pour chœur.

Sa dévotion tant administrative que musicale lui a valu, en 1993, l’Ordre du mérite choral de l’Alliance chorale du Québec, la plus haute distinction réservée à ceux qui ont rendu des services exceptionnels au milieu choral pendant au moins 10 ans.

Ce dernier prévoit continuer de diriger des chorales tant qu’il aura la forme et que des choristes voudront travailler avec lui.

Articles similaires

22:14 30 octobre 2017 | mise à jour le: 30 octobre 2017 à 22:19 temps de lecture: 4 minutes
57 ans de bénévolat