Local
15:00 13 janvier 2021 | mise à jour le: 13 janvier 2021 à 13:16 temps de lecture: 3 minutes

Des bénévoles ouvrent deux pistes de ski de fond à Beaconsfield

Des bénévoles ouvrent deux pistes de ski de fond à Beaconsfield
Photo: GracieusetéDeux pistes de ski de fond ont récemment été ouvertes à Beaconsfield.

Les résidents de Beaconsfield peuvent depuis peu profiter de deux nouvelles pistes de ski de fond. Le groupe communautaire Les Amis du Village Beaurepaire et un détaillant d’articles de sports ont collaboré pour aménager des circuits fermés dans les parcs Christmas et City Lane.

«On savait que l’hiver allait être difficile avec les ligues de hockey qui sont arrêtées. On pensait que le ski fond pourrait être une solution parfaite : c’est un sport qu’on peut pratiquer en distanciation et qui n’est pas très cher», indique le président des Amis du Village Beaurepaire, Brian Miller.

En collaboration avec le propriétaire du magasin Golden Sports, Gordon Campbell Kelly, des bénévoles ont créé une première piste d’environ 800 mètres au parc Christmas, vendredi (1 janvier).

Pour tracer une piste praticable pour les skieurs et les marcheurs, ils se sont servis d’un instrument de bois tiré par deux personnes.

«Les employés vont également nous aider à l’entretenir. On voulait une piste plus professionnelle. Elle est incroyable comme au Cap Saint-Jacques», souligne M. Miller.

Une deuxième circuit de 1,2 km a été tracé mardi (5 janvier) au parc City Lane, près de l’Hôtel de Ville.
«Je fais beaucoup de ski de fond et je remarque que c’est plein partout, que ce soit à Morin Heights, Sainte-Agathe ou au Cap-Saint-Jacques. Les stationnements sont remplis. On donne l’option aux gens de rester dans l’Ouest-de-l’Île, précise M. Miller.

Sport populaire

De son côté, M. Campbell Kelly a rapidement vu presque tout son inventaire d’équipements pour le ski de fond être écoulé plus tôt cet hiver. Il éprouve des difficultés à se réapprovisionner.

«Il y a eu une grosse augmentation de la demande. Je crois que plusieurs personnes savaient ce qui s’en venait et se sont préparées en conséquence. Cet été, la vente de vélo a presque fait doubler mon chiffre d’affaires. Ça a été quasiment la même chose pour le ski de fond», fait-il remarquer.

Il a organisé des cliniques dans son commerce pour des clients intéressés à acheter de l’équipement.

«On voulait s’assurer d’avoir la bonne grandeur de bottes et de skis pour eux. Ensuite, je faisais équipe avec un autre détaillant pour aller y chercher le matériel désiré», explique-t-il.

La pratique du ski de fond demeure permise malgré les restrictions sanitaires imposées par le gouvernement provincial, la semaine dernière.

Articles similaires

10:32 18 décembre 2020 | mise à jour le: 18 décembre 2020 à 10:33 temps de lecture: 4 minutes
Le retour des fondeurs